Passer au contenu principal

«J’aime l’art qui reflète ce qu’il est»

Hors-ses-murs le temps d'une exposition au Musée Jenisch, la Collection Nestlé a reçu la visite de son CEO Paul Bulcke. Entretien.

CEO de Nestlé, Paul Bulcke a mené la visite de la Collection Nestlé exposée au Musée Jenisch en compagnie de l’ancien directeur de l’ECAL, Pierre Keller.
CEO de Nestlé, Paul Bulcke a mené la visite de la Collection Nestlé exposée au Musée Jenisch en compagnie de l’ancien directeur de l’ECAL, Pierre Keller.
PATRICK MARTIN

Il aime Magritte – par réflexe patriotique: il est Belge –, mais pas exclusivement. Assis dans le fauteuil du CEO de Nestlé qui l’a d’abord engagé comme stagiaire en marketing, Paul Bulcke en pince aussi pour Dalí. Cet électron libre. Cet exalté de la fantaisie. Ce serial producteur de stupéfaction. «A chaque millimètre carré, s’enflamme-t-il sans fausse pudeur, l’œil a rendez-vous avec la surprise!» Bientôt président du conseil d’administration de la multinationale veveysanne, le stratège de 61 ans recrute ses affinités artistiques parmi les Modernes. Picasso, mais jeune. Ou encore Vasarely, «intrigué par sa technique». Paul Bulcke aime aussi surprendre en guide avisé de la Collection Nestlé – des Hodler, Tinguely, Giacometti, Sol LeWitt, Calder, Warhol ou encore Fischli & Weiss – à l’affiche en ce moment au Musée Jenisch à Vevey. Une visite truffée de traits d’esprit, à l’issue de laquelle l’homme s’est livré. Pas forcément à travers ses goûts, mais plutôt à sa manière d’en parler. Décontractée. Spontanée. Désintéressée sauf… quand sa fibre de financier et un bon sens certain le rattrapent.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.