Luz sait faire fructifier le manifeste d'Albert Cohen

Bande dessinéeVoici «Ô vous, frères humains» remarquablement porté en cases. Inoubliable et redoutable.

Le petit Albert en proie à une grande agitation.

Le petit Albert en proie à une grande agitation.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A 10 ans, le petit Albert se fait traiter de youpin par un bonimenteur de rue. Patatras, c’est toute l’innocence de l’enfant Cohen qui sombre. Et le bateau, le petit corps, tangue. Luz réussit à retranscrire le maelström intérieur du garçon avec une force qui nous met à genoux. C’est simple, puissant et formidablement inventif. Bouleversante, la manière qu’il a de dessiner le petit imbriqué dans le vieux, l’enfant dans Albert Cohen au soir de sa vie en robe de chambre! Le texte de l’écrivain, que l’on peut résumer par la phrase: «Ne plus haïr importe plus que l’amour du prochain», reprend donc du service grâce à ce livre coup-de-poing.

«Ce regard pouvait être le mien»

Difficile à adapter, Ô vous, frères humains? Luz:?«En couverture de l’édition du livre, il y a un dessin de l’illustrateur André Verret: un enfant prostré dans des toilettes publiques cache son visage de ses deux mains. L’illustration est criante de justesse, un résumé implacable du livre. Mon but était de donner à voir le regard de cet enfant. Qu’il nous regarde. Que l’écrivain qu’il est devenu nous interroge une nouvelle fois. J’ai longtemps été bloqué par cette illustration, dont l’efficacité m’évoque un dessin de presse sans paroles. Et puis j’ai compris que le regard de cet enfant pouvait être le mien. Devait être le nôtre. Et la plume s’est libérée.»

Renald Luzier, dit Luz, est né en 1972 à Tours et a travaillé vingt ans à Charlie Hebdo. C’est lui qui a signé la fameuse caricature de Mahomet en une de la publication. Il a échappé au massacre du 7 janvier 2015, car il était en retard ce jour qui marquait son anniversaire. Il a quitté l’hebdomadaire satirique en septembre dernier. La bande dessinée s’en trouve réjouie. (24 heures)

Créé: 13.04.2016, 10h33

Ô vous, frères humains
Luz (d’après l’œuvre d’Albert Cohen)
Futuropolis,
136 p.

Articles en relation

Les bonnes raisons de se rendre à Fumetto

Bande dessinée Le festival de Lucerne jouit d’une aura d’inventivité et de convivialité toute spéciale. Et voici la 25e édition. Plus...

Quand la BD fait des bulles dans le réel

Bande dessinée Loin des gags façon Gaston Lagaffe, la bande dessinée se frotte avec un succès croissant aux sujets les plus sérieux Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...