Passer au contenu principal

Matisse part à la rencontre de son temps chez Gianadda

L’exposition événement de l’été confronte le travail du grand maître avec celui de Picasso, de Renoir ou de Dufy.

Exécutée pendant l'été 1905 où naît le fauvisme, ce tableau prêté par un collectionneur suisse fait partie des chefs-d’œuvre de l'exposition.
Exécutée pendant l'été 1905 où naît le fauvisme, ce tableau prêté par un collectionneur suisse fait partie des chefs-d’œuvre de l'exposition.
SUCCESSION H. MATISSE/2015 PRO LITTERIS, ZURICH

Pour ses 80 ans, Léonard Gianadda s’est offert un beau cadeau: il a invité Matisse dans sa fondation à Martigny. Consacrée à l’un des monstres sacrés du XXe siècle, l’exposition événement de l’été ouvre demain. Pour un artiste d’exception, il fallait une commissaire d’exception: Cécile Debray, conservatrice des collections modernes du Musée national d’art moderne, alias le Centre Pompidou. «Cela faisait longtemps que j’avais envie de confronter Matisse avec ses aînés, ses contemporains et ses descendants, raconte-t-elle. On parle beaucoup de sa singularité, mais peu de ses liens avec les autres artistes. Enthousiasmé par ce projet, Léonard Gianadda a souhaité l’accueillir ici.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.