Passer au contenu principal

Le Mcb-a zigzague avec Claudia Comte entre présent et avenir

Ses expos temporaires ramenées à trois salles, le Musée occupe les autres pour parler de son futur sur le site de la gare dès 2019.

Claudia Comte signe un très symbolique zig-zag dans la salle d’informations abritant également la cafétéria.
Claudia Comte signe un très symbolique zig-zag dans la salle d’informations abritant également la cafétéria.
JEAN-BERNARD SIEBER

Tout va par trois désormais au Musée cantonal des beaux-arts (Mcb-a): trois salles dédiées aux expositions, trois salles pour restaurer, documenter et, dès qu’il sera temps, préparer les valises pour le site de la gare.

Ce décompte fait, il en reste trois autres… Elles ont été vernies hier en donnant – et c’est une première, à valeur de test – l’avantage au jeune public avant de faire découvrir aux adultes l’espace d’information et sa cafétéria, un prototype de salle d’exposition presque à l’échelle 1:1, l’espace de médiation. Et c’est la plasticienne Claudia Comte qui plante le décor en deux et en trois dimensions de cette envie de donner envie avec une création murale courant sur 360 degrés ainsi que le mobilier de la cafétéria.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.