Portraitiser les migrants pour leur rendre leur fierté

HumanitaireLe Vaudois Jean-Pierre Vicario est allé tirer le portrait de réfugiés pour leur rendre leur dignité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les migrants, Jean-Pierre Vicario les connaît bien. Cela fait 18 ans qu’il travaille à l’EVAM. Il est aussi photographe. Cette deuxième passion, apprise en autodidacte, il l’enseigne à titre privé. Et il la partage comme président du Photo Club Lausanne.

«On parle tellement de la crise des migrants que je voulais aussi «mettre les mains dans le cambouis», explique-t-il en parlant de son projet mené sur l’île grecque de Chios, une des premières destinations des migrants. «Je suis parti avec l’idée de montrer autre chose que les clichés misérabilistes qu’on voit trop souvent.»

«Je voulais leur rendre leur dignité»

Pendant quinze jours sur place, pris sur ses vacances, il s’est attelé à faire, d’une part, le portrait des bénévoles du CESRT, qui accueillent les migrants à leur arrivée sur Chios. Mais surtout, d’autre part, à réaliser de beaux portraits de ces arrivants. «Je voulais leur rendre leur dignité, et tout ce que je sais faire, c’est photographier.

En allant vers eux, en réalisant un beau portrait, puis en leur offrant un tirage papier grâce à une imprimante, j’ai senti que je les avais aidés. Dans leur tête, je les considérais si je leur donnais cette belle image. J’avais choisi un petit tirage, pour qu’ils puissent le garder dans un portefeuille ou leur téléphone. Et puis je venais mettre un peu d’animation dans ces camps où ils s’ennuient tellement.»

(24 heures)

Créé: 04.06.2017, 08h17

Articles en relation

Les passeurs, ces anguilles difficiles à attraper

Réseaux criminels Le trafic de migrants est un business peu risqué pour ceux qui en profitent. En Suisse, ils sont rarement condamnés. Plus...

Aventure collective pour les jeunes migrants du canton

Football et intégration L’équipe «Couleur Respaix» dispute le championnat de la Ligue romande de football. Un effort solidaire a rendu possible ce projet Plus...

Des migrants se forment dans la santé

Monde du travail Le projet Sésame aide 114 réfugiés et 62 personnes admises à titre provisoire à devenir auxiliaires de santé. Le point à mi-parcours Plus...

Pratique


Une expo et des conférences auront lieu à l’Espace V60, à Genève, dès le 21 juin.


Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.