Passer au contenu principal

«En attendant Godot» de Gianni Schneider ne trouve que ses femmes

A Lausanne, le classique de Beckett, passé la surprise de ses rôles confiés à des comédiennes, est traité de façon trop conventionnelle

Valeria Bertolotto et Anne-Catherine Savoy forment un tandem Vladimir-Estragon relevé dans un «En attendant Godot» qui ne tient malheureusement pas ses promesses.
Valeria Bertolotto et Anne-Catherine Savoy forment un tandem Vladimir-Estragon relevé dans un «En attendant Godot» qui ne tient malheureusement pas ses promesses.
MIKE WOLF/LDD

Rarissimes sont les textes de théâtre d’après-guerre à avoir acquis une telle ampleur symbolique. En attendant Godot (1952, création en 1953), de Samuel Beckett, en est, et fait même figure d’archétype du classique instantané. Le texte et ses indications ont tendance à figer la forme de la pièce dans un horizon d’attente qui ne tolère que peu de variations.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.