Le Qatar voulait mettre des cache-sexe sur des statues grecques

CensureLa Grèce a repris possession de deux statues antiques d'athlètes grecs qui n'ont pas pu être exposées au Qatar comme prévu, en raison de la nudité de leur sujet, a-t-on appris mardi auprès d'une source proche du ministère de la Culture grec.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les statues représentent de jeunes hommes nus, comme l'étaient les athlètes olympiques de l'Antiquité.

«Les statues sont revenues en Grèce, les organisateurs (de l'exposition, NDR) au Qatar voulaient couvrir le sexe des statues avec des tissus noirs» a indiqué cette source à l'AFP mardi.

«Elles n'ont jamais été exposées, elles sont retournées à l'entrepôt et revenues le 19 avril» a-t-il ajouté.

Les statues représentent de jeunes hommes nus, comme l'étaient les athlètes olympiques de l'Antiquité, la première datant de l'époque archaïque (6e siècle avant notre ère) et la deuxième étant la copie romaine d'un athlète grec classique.

«Un pont de l'amitié»

Le secrétaire d'État à la Culture grec Costas Tzavaras s'était rendu à Doha le 27 mars pour l'inauguration de l'exposition au Musée du Sport et de l'Olympisme du Qatar, indiquant qu'elle ouvrait «un pont de l'amitié» entre les deux pays.

L'exposition qui retrace toute l'histoire des Jeux, de l'Antiquité aux Jeux modernes, organisée en partenariat avec ExxonMobil Qatar, est ouverte jusqu'au 30 juin. Peu après l'inauguration de l'exposition, le quotidien français Libération s'était ému de l'absence de certaines sculptures de nus de l'époque greco-romaine lors du vernissage, dans un bref article intitulé «le Qatar ne peut pas voir le nu en sculpture».

Le directeur du musée, Christian Wacker avait ensuite démenti toute censure. «Il n'y a pas eu de censure du tout» avait-il dit à RFI le 4 avril.

Le Qatar, éliminé de l'organisation des JO de 2016 et de 2020, est candidat à l'organisation des Jeux Olympiques d'été de 2024.

Le Qatar est aussi un investisseur prisé en Grèce pour relancer l'économie du pays en profonde récession.

Soutien de poids

En janvier, l'émirat a annoncé qu'il prévoyait d'investir jusqu'à un milliard d'euros dans un fonds destiné à soutenir les PME grecques. L'émirat a par ailleurs renouvelé sa candidature à un appel d'offres international pour la reprise du site de prestige Hellinikon à Athènes, le plus important projet immobilier en Grèce, dans le cadre des privatisations lancées par l'État grec.

Les deux pays viennent de lancer un nouveau comité de coopération, et la presse indiquait récemment que l'émir du Qatar Hamad bin Khalifa Al Thani s'était rendu acquéreur à titre personnel de six îles en mer Ionienne. (afp/nxp)

Créé: 23.04.2013, 17h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...