Passer au contenu principal

Sophie Bouvier Ausländer invite dans son hôtel, passage entre les mondes

Dans «Hotel Ausland» ouvert au Musée de Pully, la plasticienne lausannoise prend toutes les libertés avec les dimensions pour se raconter dans un voyage très intime entre les pôles.

«Hotel Ausland», installation de néons, réceptionne le visiteur avant le voyage au pays de l’étrange.
«Hotel Ausland», installation de néons, réceptionne le visiteur avant le voyage au pays de l’étrange.
MUSÉE PULLY

Obsédant, Ausländer, son patronyme, tourne en boucle. Il est venu d’ailleurs, il est l’ailleurs, il veut dire l’ailleurs. Titre générique de son œuvre, il l’oxygène et la porte depuis toujours. Il l’explique aussi. «Nous les artistes, on parle beaucoup de nous.» Sophie Bouvier Ausländer ne l’élude pas mais, en laissant un voile de gêne envahir son regard, elle cherche presque l’absolution. Presque…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.