Passer au contenu principal

«Baghdad in my Shadow» secoue les tabous

Dans ce thriller projeté en première mondiale au Festival de Locarno, le réalisateur suisse Samir lie les destins d'Irakiens exilés à Londres.

Le réalisateur suisse Samir.

Dans «Baghdad in my Shadow», le réalisateur suisse Samir lie les destins d'Irakiens exilés à Londres dans un thriller palpitant. Le film a été projeté ce week-end en première mondiale au Festival du film de Locarno.

Le point central du long-métrage est le Café Abu Nawas, où se rencontrent le poète exilé Taufiq, portant avec lui un lourd secret, l'architecte Amal, se cachant de son mari, et l'informaticien homosexuel Muhanad, menacé de persécution en Irak à cause de son orientation sexuelle.

Le réalisateur, né à Bagdad, lie le destin des personnages principaux à «trois thèmes tabous du monde arabe», explique-t-il dans un entretien à Keystone-ATS. «L'athéisme, la libération des femmes et l'homosexualité: des sujets dont personne ne veut parler».

Important pour le monde arabe

Le film, tourné en anglais et en arabe, ne s'adresse donc pas seulement à un public européen, qui peut y découvrir une sorte de «société parallèle». Il est également important pour le monde arabe, «parce que nous parlons de sujets qui n'apparaissent pas dans les films qui y sont tournés», explique Samir.

Les actrices et acteurs irakiens ont pris des risques pour pouvoir tourner ce film, particulièrement l'actrice Zahraa Ghandour, âgée de 28 ans, qui incarne le rôle d'Amal. Cette militante pour les droits des femmes, qui vit à Bagdad, se sait particulièrement exposée.

«Baghdad in my Shadow» est le film le plus cher de Samir à ce jour. Le budget de cette coproduction internationale est de plus de quatre millions de francs, selon le dossier de presse. Les financements sont venus de Suisse, d'Allemagne et d'Angleterre. Le thriller sera projeté dans les cinémas de Suisse alémanique à partir du 29 novembre.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.