Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Bun Hay Mean: «Rire de tout est un besoin,une obligation»

Bun Hay Mean s’est imposé comme le «Chinois marrant» au Jamel Comedy Club et manie l’humour à la baguette… et à la mitraillette.

Dans une période où il devient difficile de rire de tout sans se voir critiqué et condamné, vous semblez être un irréductible qui ose assumer un humour trash…

Comment rester libre et oser un tel humour aujourd’hui?

La liberté est rarement sans conséquences. Avez-vous été vous-même l’objet de critiques quant à certaines de vos blagues?

Quelles limites vous fixez-vous?

En 2016, un sketch de Gad Elmaleh et Kev Adams sur les Asiatiques, jugé raciste, a déclenché une polémique. Qu’en pensez-vous?

Être Asiatique pour se moquer des clichés sur les Asiatiques, un atout?

«Chinois marrant» fait pratiquement partie de votre identité…

Comment cultivez-vous ce personnage à l’allure désinvolte et au débit de paroles effréné?

L’improvisation reste au cœur de votre style. Vous intégrez d’ailleurs le public dans vos spectacles…