Passer au contenu principal

Le burger vegan de Nestlé va débarquer dans les assiettes au printemps prochain

Comme ses concurrents, le géant de Vevey table sur les nouveaux modes de consommation moins friands de viande.

Le burger vegan fait son entrée dans la gamme de Nestlé.
Le burger vegan fait son entrée dans la gamme de Nestlé.
Maxime Schmid

Le véganisme séduit Nestlé. Le géant de Vevey va lancer un hamburger sans viande ni protéines animales au printemps prochain. Le «Incredible Burger», c’est son nom, devrait d’abord être disponible sur le marché allemand.

Pourquoi? De nouveaux modes de consommation, fruit d’une prise de conscience de la souffrance animale et des enjeux écologiques liés à la production de viande (pollution, utilisation accrue de l’eau, etc.), semblent s’installer.

Cette tendance offre de solides perspectives. Les aliments à base de plantes devraient générer des ventes de l’ordre du milliard de dollars d’ici à dix ans pour Nestlé, selon Laurent Freixe, directeur du groupe aux États-Unis, cité par l’agence Bloomberg.

Sans surprise, les géants alimentaires se profilent dans le segment. Unilever vient de racheter la firme hollandaise The Vegetarian Butcher . Après avoir repris le spécialiste du lait de soya WhiteWave aux États-Unis pour 10 milliards de dollars, Danone travaille aujourd’hui sur des yaourts ne contenant pas de lait. De son côté, Nestlé a acquis en 2017 Sweet Earth Foods, un fabricant américain de plats surgelés, burritos et autres sandwichs véganes.

À cette occasion, la multinationale estimait que le potentiel du marché américain atteindrait 5 milliards d’ici à 2020.

Nestlé devra aussi se battre contre de nouveaux venus comme Beyond Meat, firme soutenue par Bill Gates et Leonardo DiCaprio. Cette dernière propose notamment des steaks hachés fabriqués à base de protéines de pois.

La croissance par les plantes

Gagner des parts de marché dans le végétarien (qui inclut œufs et produits laitiers) et le véganisme (alimentation exclusivement végétale) devient essentiel pour des géants de l’agroalimentaire, dont les ventes de produits de marque stagnent en supermarché.

Selon Stefan Palzer, chef des technologies de Nestlé, les consommateurs privilégiant les repas à base de végétaux constituent l’une des «food tribes» connaissant le rythme de croissance le plus important, à côté des «sans gluten» ou «sans lactose». Une tendance particulièrement forte parmi la génération des millennials, ces trentenaires ayant comme point commun d’avoir baigné dans les nouvelles technologies. Une autre pomme?

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.