Passer au contenu principal

C’est la Suisse qui régale

Confooderatio Helvetica a choisi le pouvoir du geste pour se distinguer à l’Expo universelle de Milan.

Ouverture de l' Exposition Universelle à Milan. Ici, l'allée principale.
Ouverture de l' Exposition Universelle à Milan. Ici, l'allée principale.
Florian Cella
Ouverture de l' Exposition Universelle à Milan. Ici, le pavillon suisse.
Ouverture de l' Exposition Universelle à Milan. Ici, le pavillon suisse.
Florian Cella
Le stand des Emirats arabes Unis imaginé par l'architecte Norman Forster.
Le stand des Emirats arabes Unis imaginé par l'architecte Norman Forster.
Florian Cella
1 / 22

Prêt ou pas prêt? La rumeur puis l’évidence du pavillon italien, qui, toujours en travaux, a raté l’ouverture hier matin à 10 heures, ont fini par répondre à la question qui agitait une Italie peu enthousiaste pour son Expo universelle, événement voulu par Berlusconi. Mais si tous les pays ne répondaient pas encore présent, laissant quelques portes closes, si la Belgique s’excusait de ne pas encore être prête à montrer son ingénieux cycle utilisant les excréments de poisson comme engrais, les grues ont quitté le chantier de tous les retards comme les milliers d’ouvriers encore à l’œuvre la veille. Une course contre la montre qui n’a épargné personne. Au pied des quatre tours silos du pavillon suisse, le boss, Nicolas Bideau, ne s’en cache pas: «Les derniers détails se sont réglés cette nuit.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.