La carrière de St-Triphon, théâtre d’une fable écolo

ÉvénementCinq ans après «FABRIKK», le Karl’s kühne Gassenschau dévoilera «Sektor 1», fresque aux effets visuels spectaculaires, dans la carrière des Andonces à partir de mai 2020.

Dans «Sektor 1», l’humanité est parvenue à résoudre le problème du traitement des déchets en les envoyant en orbite. Les hommes et les femmes vivront alors selon des règles très strictes. Seuls les plus disciplinés auront le droit de se ressourcer dans le Sektor 1.

Dans «Sektor 1», l’humanité est parvenue à résoudre le problème du traitement des déchets en les envoyant en orbite. Les hommes et les femmes vivront alors selon des règles très strictes. Seuls les plus disciplinés auront le droit de se ressourcer dans le Sektor 1. Image: ERNESTO GRAF

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Karl’s kühne Gassenschau avait-il pressenti la vague verte? La dernière création de la célèbre troupe zurichoise s’empare de préoccupations brûlantes: quel avenir pour notre planète en proie à la pollution massive et au dérèglement climatique? «Nous avons choisi de créer un spectacle sur l’écologie quatre ans avant le phénomène Greta Thunberg, sourit Paul Weilenmann, codirecteur artistique du KKG. Mais cette thématique n’est pas nouvelle, nous l’avions d’ailleurs en tête depuis longtemps.»

Fable écolo créée en 2016 à Winterthour, «Sektor 1» prendra vie en français à partir de mai 2020 dans la carrière des Andonces, à Saint-Triphon, cinq ans après «FABRIKK». Comme toujours, le show s’habille d’effets visuels spectaculaires, déploie ses fabuleuses machines dans un décor grandiose. Au pied des falaises de Saint-Triphon, un énorme trou a déjà été creusé. Près de 100'000 litres d’eau y seront stockés. «Il est difficile de se renouveler à chaque fois, nous devons sans cesse nous réinventer. Dans ce spectacle, on a donc choisi de faire sortir les effets du sol», dévoile Paul Weilenmann. Mais chut, assez spoilé…

Photo: Regina Jaeger

Déchets en orbite

Le pitch? Dans un futur plus ou moins proche, l’humanité a résolu le problème du traitement des ordures: les déchets sont envoyés en orbite. Simple et efficace. Seulement voilà, les humains peinent à se défaire de leurs vieilles passions, de leur nature encline à malmener leur planète. Ces hommes et femmes de demain sont donc soumis à des règles de vie très strictes, et répartis dans différents secteurs. Les bons éléments sont récompensés d’une journée de délassement dans le très convoité Sektor 1. Une oasis de liberté où ils peuvent s’adonner aux activités habituellement prohibées. Les autres, ceux qui ont enfreint les règles, sont de corvée, le soir, pour nettoyer les lieux.

Le comédien Karim Slama se glissera dans la peau de Rony, l’un de ces personnages réfractaires à la discipline. Il le décrit comme «une frappe au cœur tendre, qui a un goût prononcé pour tout ce qui est explosif…» On l’imagine déjà se faufiler entre les effets pyrotechniques de cette fresque utopique, dont il signe l’adaptation en français. «C’est un concentré de tout ce que j’aime: du gros spectacle avec des effets imposants, mais aussi du cirque et des arts de la rue. C’est énorme comme entreprise, et en même temps il y a une humanité hallucinante. La troupe a cette humilité qui, à mon avis, est la recette de son succès.»

Autre Romande de l’étape, Khany Hamdaoui reprendra le rôle de Madame Ida, qu’elle campait déjà dans «SILO 8» en 2010. «C’est une personne très gentille, un peu naïve, qui a plutôt tendance à subir les choses. Ce jour-là, elle fait partie des gens qui ont le droit d’aller au Sektor 1, dévoile la comédienne et directrice du TMR à Montreux. Petit à petit, on va comprendre que cette machinerie bien huilée peut capoter un peu.»

Photo: Ernesto Graf

Créer des images

L’histoire, née de l’imagination de Brigitt Magg, codirectrice artistique, a mis longtemps à éclore. Paul Weilenmann raconte: «Au départ, on s’est dit que l’écologie était un thème trop lourd.» Jusqu’au déclic. «Un jour, j’ai ouvert le journal, allumé la télé, et j’ai été confronté à l’accumulation de tous ces problèmes partout dans le monde. La pollution, les déchets nucléaires, etc. J’ai ressenti un ras-le-bol, puis je me suis dit: «Allez, je prends le courage de regarder tout ce qui se passe.» Les fondations du spectacle sont posées. Reste à créer des images. «On a choisi de partir des ordures. Brigitt (ndlr: Maag) a inventé l’histoire, et les éléments visuels ont émergé peu à peu.»

Le show a beau être grandiose, populaire, pas intello pour deux sous, il invite à la réflexion. «Nous souhaitions montrer cette ambivalence entre la nature des êtres humains et la nécessité de sauver le monde, explique Paul Weilenmann. Si l’on ne trouve pas d’équilibre entre les deux, c’est simple, on disparaît.»

Créé: 17.09.2019, 21h21

Infos pratiques

Dates: à partir du 26 mai 2020. Représentations du mardi au samedi.

Lieu: carrière des Andonces, à Saint-Triphon. Par tous les temps (tribune couverte).

Billetterie: dès le 23 septembre 2019 à 9h au 044 350 80 30, sur www.sektor1.ch ou sur www.ticketcorner.ch

Tarifs: 68 fr. ma-je, 78 fr. ve-sa (tarif plein). Billets familles (184 fr. ma-je, 214 fr. ve-sa).

Transport: navettes gratuites depuis la gare d’Aigle.

Toutes les informations sur www.sektor1.ch

5

millions de francs ont été nécessaires à la réalisation de «Sektor 1», créé en 2016 à Winterthour puis joué à Olten

1400

spectateurs pourront assister chaque soir aux représentations à Saint-Triphon

100

personnes composent l’équipe gravitant autour du spectacle «Sektor 1»

11

comédiens interprètent les différents rôles du spectacle. Ils sont accompagnés de quatre musiciens

380'000

spectateurs ont déjà découvert le show à Winterthour et à Olten

Sixième show en français

L’an prochain, le Karl’s kühne Gassenschau fêtera les 25 ans de sa première venue à Saint-Triphon, au pied des falaises de la carrière des Andonces. La troupe zurichoise y a présenté cinq spectacles adaptés en français.

r.u.p.t.u.r.e (1995)
Le directeur d’une société ne répond plus aux exigences qu’on attend de lui. Le voilà balancé dans une décharge publique, où il découvre une communauté.

t.r.a.f.i.c. (2001)
Des automobilistes coincés dans un bouchon, métaphore sur l’immobilité dans un monde en constante accélération.

AKUA (2004-2005)
L’orchestre d’un paquebot de croisière se retrouve sur une plate-forme pétrolière au milieu de l’océan. Face au danger, ils parviennent à faire de la grande musique.

SILO 8 (2010)
Les aventures de six seniors dans une maison de retraite du futur. En filigrane, la manière dont on traite nos aînés.

FABRIKK (2015)
Une fabrique artisanale de chocolat est sur le point d’être rachetée par des Chinois.

Articles en relation

Saint-Triphon va bientôt nager dans le chocolat

Spectacle Les répétitions de «Fabrikk», dernière création de Karl’s Kühne Gassenschau, vont bon train dans la carrière des Andonces. Reportage et impressions des Romands de l’étape. Plus...

Laurent Deshusses rejoint la Fabrikk

Scène Le comédien romand jouera, dès le 19 mai, dans la nouvelle production des Zurichois du Karl’s kühne Gassenschau à St-Triphon Plus...

Fabrikk, triomphe annoncé dans le Chablais

Culture Après Akua et Silo 8, la troupe alémanique Karl's Kühne Gassenschau présentera son nouveau spectacle dès le mois de mai 2015 dans la carrière des Andonces, à Saint-Triphon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.