Des chambres d’hôtel insolites, le temps d’un été

EscapadeOnze «pop-up» hôtels ouvrent de juin à fin août, partout en Suisse. Quelques nuits n’ont pas encore trouvé preneur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Insolite. C’est le maître mot de l’été 2018 de Suisse Tourisme, qui propose de se prélasser dans des lits où personne n’avait jamais dormi auparavant. Et pas dans n’importe quel hôtel, mais dans des lieux spécialement aménagés pour l’occasion. Double dose d’exceptionnel, donc.

Lancés la semaine dernière, les «pop-up hôtels» sont pensés pour n’exister que du mois de juin à fin août 2018. Les lieux choisis aux quatre coins du pays, tous dans des villes, ont de quoi dépayser. Et ils sont déjà victimes de leur succès.

La cabane de pêcheur sans électricité à Bâle, le hangar à bateaux secret de Lucerne et le navire sur le Rhin à Schaffhouse affichent déjà complet jusqu’à la fin août. Baden et Soleure rencontrent aussi un large succès. Ce «très bon démarrage» ravit Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme. Et donne des idées. «Nous réfléchissons déjà à prolonger jusqu’à septembre, voire octobre, pour les établissements où cela serait possible», relève la porte-parole. Certains lieux, comme la cabane de pêcheur, ne sont en effet pas équipés pour les premiers frimas de l’automne. La décision sera prise à la fin du mois de juin.

D’ici là, il reste une belle palette de lieux à découvrir. Sur l’eau, entouré de veilles pierres, ou dans des décors du début du siècle dernier; de l’ancienne prison de Baden à la tour médiévale classée au Patrimoine mondial de l’Unesco de Bellinzone (voir ci-contre pour d’autres propositions). Toutes les chambres sont joliment décorées et équipées. Leur niveau de confort peut toutefois varier: certaines d’entre elles n’ont pas de WC et de salle de bains. Mais il suffit souvent de ne faire que quelques dizaines de mètres pour prendre sa douche.

Chaque chambre éphémère est en réalité l’extension insolite d’un hôtel du coin. C’est d’ailleurs lui qui vous servira souvent le petit-déjeuner. L’opération vise à «montrer que l’hôtellerie peut se réinventer», souligne Véronique Kanel. Elle s’intègre à la grande campagne de promotion des villes, lancée en début d’année et pour laquelle Suisse Tourisme investit 12 millions de francs. Et pour cause: depuis le début des années 2000, les nuitées urbaines ont augmenté de 50,5%. (24 heures)

Créé: 11.06.2018, 18h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.