Passer au contenu principal

HumourCharrette! Simon Romang astique les vaudoiseries

Le comédien présente son premier spectacle au Pulloff jusqu'au 14 février. Critique.

Simon Romang présente son premier spectacle, au Pulloff.
Simon Romang présente son premier spectacle, au Pulloff.
Max Collomb

Quelle bouffée d’air frais! Déboulant sur la scène du Pulloff alors que retentit l’Hymne vaudois, Simon Romang donne le ton. Énergique, pétulant. Chemise à carreaux et houe dans les mains, il raconte son parcours atypique de fils de paysan vaudois devenu comédien dans Charrette!, à savourer comme une côte de bœuf saignante – qu’il considère comme la preuve de l’existence de Dieu. Véganes, passez votre chemin.

Durant une heure et quart, le jeune comédien formé à la Manufacture astique les vaudoiseries avec tendresse. Il doit le titre de ce premier spectacle à son père, Jean-Jacques, qui s’exclama «Charrette! il est 6 h, il faut que j’aille donner à manger aux taureaux!» alors que son épouse, Christiane, était en train de perdre les eaux. Dans ce panorama caustique du cosmos vaudois, le major Davel, «révolutionnaire raté», en prend pour son grade, comme l’École Steiner où «tout est prétexte à chanter».

«Charrette! il est 6 h, il faut que j’aille donner à manger aux taureaux!»

Bien sûr, le spectacle, mis en scène par Georges Guerreiro, a encore besoin d’être rodé. Certains passages sont plus faibles que d’autres dans l’écriture. L’énergie s’en ressent. Les personnages sont parfois trop proches de la citation d’humoristes romands. On entend Silvant, Lambiel. Sa mère lui en a d’ailleurs fait le reproche: «Chipelou, je trouve que tu ne me fais pas bien. On dirait une mauvaise imitation de Marie-Thérèse Porchet.» Mais Simon Romang a cette présence, cette capacité à mettre le public dans sa poche. Lorsque le très redouté blanc se pointe en milieu de spectacle, la salle en rit avec lui. Bienveillante.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.