3 trucs à savoir sur… «Ça, chapitre 2»

CinémaLe clown Grippe-Sou finit de sévir dans la deuxième partie de la relecture du classique de Stephen King.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1. Un peu d’histoire pour commencer

Il y a une quarantaine d’années, Stephen King se promène dans la campagne de Bangor. Passant sur un pont de bois, l’écrivain ressent une double intuition. Trolls et autres créatures chères aux enfants leur inspirent aussi les plus fortes terreurs. Ce pont, justement, pourrait aussi être le symbole d’une passerelle civilisée au-dessus d’un monde de peurs sauvages. Sur plus de 1000 pages, «Ça», publié en 1986, va les recenser. Un téléfilm sortira en deux parties, en 1990. Il y a deux ans, le cinéaste argentin Andrés Muschietti sort la première partie d’un diptyque cinématographique, dont le final s’affiche aujourd’hui.


2. Le Club des Ratés contre Grippe-Sou

Les rues de Derry restent mal famées, vingt-sept ans après les disparitions d’enfants qui engendrèrent la légende de Grippe-Sou. Désormais adultes, les membres du Club des Ratés restent sur le pied de guerre, prêts à défier le monstre. Autour de Mike, il va leur falloir affronter leurs pires trouilles pour vaincre Grippe-Sou, un clown toujours plus redoutable.


3. Les plus classiques des peurs enfouies

Film d’horreur le plus rentable de 2017 (700 millions de dollars au box-office), «Ça» fonctionnait à merveille. Au point de séduire l’auteur indépendant Xavier Dolan, qui a rejoint les jeunes acteurs pour incarner le gay de la bande et militer contre l’homophobie. Au-delà, la seconde partie prend des voies souterraines plus classiques sans donner des frissons sur toute la longueur.


Horreur
USA, 160’, 16/16
**

Créé: 11.09.2019, 16h24

Articles en relation

Des accros dans la Grande Boucle

Cinéma Dans «La grand-messe», Valéry Rosier attend la caravane du Tour avec des fans têtus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.