Passer au contenu principal

3 trucs à savoir sur…

Emma Thompson dans «The Children Act»

La comédienne épate dans l’adaptation d’un brillant roman de son compatriote Ian McEwan. Subtil

1Un romancier des plus convoités

Le Britannique Ian McEwan voit deux de ses romans adaptés au cinéma. De quoi rappeler l’amplitude de son talent. Écrit il y a dix ans, «Sur la plage de Chesil» (dès le 15 août) l’affichait romanesque en diable dans l’intimité d’une nuit de noces naufragée en 1962. Avec un réalisme plus direct, «L’intérêt de l’enfant» plonge dans la société contemporaine, ses arcanes déontologiques, judiciaires, morales corsetées par la religion et la science. Ici, un ado qui, par principe, refuse les soins médicaux qui prolongeraient sa vie. La juge décide de l’entendre. 2Citoyenne, féministe et engagée

Emma Thompson , flamboyante muse shakespearienne de Kenneth Branagh, égérie de James Ivory, nounou McPhee ou prof de Harry Potter, n’a cessé de se réinventer. À 59 ans, en magistrate perspicace, l’Anglaise subjugue: «Être une femme, ce n’est pas être un homme en jupons.»

3Un verdict honnête, plus que flamboyant

Venu du théâtre, Richard Eyre donne une «captation» du scénario de Ian McEwan, plus qu’une vision de cinéma. Mais Emma Thompson étincelle.

Drame (G.-B., 105’, 8/12) Cote: **

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.