La 72e édition du Festival de Locarno a démarré

CinémaLe rideau s'est ouvert mercredi soir à Locarno pour la 72e édition du Festival du film, avec pour la première fois la Française Lili Hinstin à la barre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En mémoire du pionnier de la Cinémathèque suisse à Lausanne, décédé le 28 mai dernier, le festival projette la lettre audiovisuelle de Jean-Luc Godard «Lettre à Freddy Buache» de 1982. Pendant près d'un demi-siècle, le Vaudois a dirigé la Cinémathèque suisse avant d'assumer la co-direction du Festival de Locarno de 1967 à 1970.

La compétition internationale commence elle jeudi. Seize œuvres, dont un documentaire venant de Syrie, sont en lice pour le Léopard d'or, qui sera attribué le 17 août. De Suisse romande, Basil da Cunh, 34 ans, a été sélectionné pour la compétition avec «O Film do Mundo».

Un film de Tarantino sur la Piazza Grande

Les films diffusés sur la Piazza Grande le soir en plein air agissent comme un aimant sur les cinéphiles. Le film de Quentin Tarantino samedi ne devrait pas faire mentir cette tradition: «Once Upon a Time .... in Hollywood», qui sortira dans les cinémas à la mi-août, sera diffusé samedi soir sur cette place au coeur de la ville tessinoise.

Lili Hinstin, deuxième femme à diriger ce festival depuis sa création, fait un signe en direction des jeunes, en nommant «Crazy Midnight» les deuxièmes films diffusés en soirée sur la Piazza Grande. L'étrange comédie «Les années fertiles sont finies» de Natascha Beller sera l'unique film suisse montré sur la place.

D'autres films suisses participent à la deuxième compétition la plus importante, «Cinéastes du présent»: «L'île aux oiseaux» de Maya Kosa et Sergio da Costa ainsi que «Love me tender» de Klaudia Reynecke.

Hors compétition, le nouveau long-métrage du cinéaste, scénariste et producteur suisse Samir sera dévoilé en première mondiale samedi: «Baghdad in my Shadow» (Bagdad dans mon ombre). L'œuvre «Wir Eltern» (Nous parents) du réalisateur helvétique Eric Bergkraut et de sa compagne, l'auteure Ruth Schweikert, est également très attendue.

Le couple présente une docu-fiction personnelle dans laquelle jouent leurs trois fils. «Shalom Allah» sera montré lors de la semaine de critiques programmée indépendamment du festival. Le cinéaste zurichois David Vogel, converti à l«islam, pose la question de savoir pourquoi il s'est éloigné de la religion juive.

Léopards pour Hilary Swank et Fredi Murer

Le réalisateur suisse Fredi M. Murer va recevoir un Léopard pour son œuvre pendant la deuxième semaine du festival. A cette occasion, les festivaliers pourront redécouvrir «Höhenfeuer» (L'Âme-soeur) (1985), «Wir Bergler in den Bergen sind eigentlich nicht schuld, dass wir da sind» (1974) ainsi que, pour la première fois, la version restaurée de «Grauzone» (1979).

Un autre Léopard d'honneur sera remis vendredi soir à l«actrice américaine Hilary Swank et détentrice d«un Oscar pour sa prestation dans «Million Dollar Baby» où elle joue une jeune boxeuse entraînée par Clint Eastwood. L'acteur culte sud-coréen Song Kang-ho («Parasite») sera également primé. (ATS/nxp)

Créé: 07.08.2019, 23h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...