Il n’y a pas d’âge pour devenir un geek

Web série«#Seniors» aborde avec humour le rapport des aînés à la technologie.

Jean-Pierre Gos, Mercédès Brawand et Yann Schmidhalter, trois des comédiens de «#Seniors». Les deux premiers incarnent un couple d’aînés venus se mettre à la page en matière d’informatique. Le troisième joue leur prof, qui va en voir de toutes les couleurs.

Jean-Pierre Gos, Mercédès Brawand et Yann Schmidhalter, trois des comédiens de «#Seniors». Les deux premiers incarnent un couple d’aînés venus se mettre à la page en matière d’informatique. Le troisième joue leur prof, qui va en voir de toutes les couleurs. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Vous savez tous utiliser Google?» La question de Cédric, un informaticien en recherche d’emploi, peut paraître simple. Mais elle désarçonne ses interlocuteurs, une poignée de personnes du troisième âge. Obligé de donner un séminaire sur la communication digitale pour toucher ses indemnités chômage, le jeune geek qui pilote le cours comprend que sa journée va être longue, très longue. L’une des aînées en face de lui a oublié de brancher son ordinateur, et les autres ne paraissent pas sur le point de surfer frénétiquement sur les réseaux sociaux. Mission impossible? À voir…

Car au fond, pourquoi les anciennes générations ne pourraient-elles pas elles aussi booster leur popularité sur Facebook, ou gazouiller sur la twittosphère? Bref, devenir des #Seniors, pour reprendre le titre d’une Web série à découvrir sur la RTS dès lundi 21 mai dans la case «le court du jour», en attendant une diffusion par France Télévisions. Également disponibles sur le site de la RTS et sur YouTube, les dix épisodes de trois minutes tournés par Thomas Szczepanski s’avèrent irrésistibles. «Aborder sur le ton de l’humour les thématiques de l’apprentissage des nouvelles méthodes de communications numériques par des seniors était un challenge passionnant», note le réalisateur.

Regard décalé

Tourné avec des moyens légers – deux appareils photo-caméra, un décor unique – pour un budget de 160 000 francs nettement moins élevé que celui d’une production télévisée traditionnelle, «#Seniors» réussit à allier spontanéité et humour décapant, tout en brisant certains clichés concernant les aînés. «On pense que les personnages représentés à l’écran sont largués. Mais on se rend compte au fil des épisodes que leur jeune professeur est lui aussi largué, à sa façon», remarquent Patrick Suhner et Maxime Raymond, producteurs de cette Web série qui entend séduire aussi bien les téléspectateurs d’un certain âge que le jeune public habitué à visionner de la fiction sur son smartphone.

Afin de mener à bien le projet «#Seniors», la maison de production Bad Taste Picture et la RTS ont fait appel à la plume acérée des Genevois Alexandre Kominek et Charles Nouveau. «Ils font partie de cette nouvelle génération d’humoristes venus du stand-up. Leur regard décalé et leur écriture fraîche convenaient parfaitement pour traiter le thème sous l’angle de la comédie», explique le duo de producteurs.

Apprécié notamment sur scène lors de l’édition 2017 de «La Revue», Alexandre Kominek s’y entend pour dégainer des vannes bien senties. «Avec le stand-up, on est habitué à rire des choses qu’on observe», relève le complice de Charles Nouveau, qui admet que les scénarios de «#Seniors» sentent le vécu au niveau de certains types de comportement. «Les grands-parents qui peinent à manier la souris, je connais. Mon père, 70 ans, est aussi assez proche d’un des personnages…»

Pour des scénaristes habitués aux punchlines dans leurs spectacles, l’aspect très formaté des épisodes de la Web série n’a été qu’une contrainte relative. «Il s’agissait de caser un maximum d’éléments drôles en trois minutes. Après se posait la question de ce qu’on avait le droit de dire, ou pas. Si ça n’avait tenu qu’à moi, le texte aurait été plus hard.»

Pas de caricature

Acteurs expérimentés, Jean Winiger, Jean-Pierre Gos, Syla De Rawsky et Mercédès Brawand se sont régalés avec les rôles que leur proposait «#Seniors». «J’incarne Paulette, une brave dame venue se mettre à la page avec son mari, dans le but de pouvoir communiquer par Skype avec leur petite fille établie à Amsterdam», raconte Mercédès Brawand. La comédienne a apprécié la drôlerie des répliques, tout autant que la justesse des situations. «On n’est pas dans la caricature. Certaines des situations évoquées, je les ai réellement vécues. La première fois que j’ai eu un smartphone, je ne savais pas comment prendre un appel ou comment le couper. Beaucoup de gens vont s’y retrouver…»

«#Seniors», dès le 21 mai sur la RTS dans la case «Le court du jour», sur rts.ch et sur YouTube

(24 heures)

Créé: 17.05.2018, 15h09

Articles en relation

[VIDEO] Les Numerik Games affranchissent la culture geek

Numerik Games Le festival dédié à l’art numérique tient sa 2e édition à Yverdon. Marc Attalah, directeur de la Maison de l’Ailleurs dévoile ses coups de cœur. Plus...

Êtes-vous incollables sur la culture geek?

Quiz Julien Lepers revient à Polymanga, qui démarre jeudi, pour le «Quiz pour un geek». Testez vos connaissances sur quelques questions de l'an dernier. Plus...

Une geek du troisième âge dans un décor XXL

BOUVERET Pour sa nouvelle pièce, le théâtre du Croûtion a vu les choses en grand. La comédie «Mamie Google» aura pour scène un bureau agrandi 17?fois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.