Les cinémathèques honorent Jean-Luc Godard

Cinéma La Fédération internationale des archives du film a décerné son prix 2019 au cinéaste installé à Rolle.

Jean-Luc Godard et Frédéric Maire.

Jean-Luc Godard et Frédéric Maire. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La FIAF, Fédération internationale des archives du film, le plus vaste et important réseau international de cinémathèques et d’archives du film au monde, a remis son Prix FIAF 2019 au légendaire cinéaste franco-suisse Jean-Luc Godard lors d’une cérémonie spéciale à Lausanne, le 11 avril, en sa présence. La cérémonie s’est déroulée au Casino de Montbenon, siège de la Cinémathèque suisse, où la communauté internationale de la préservation de films s’est réunie cette semaine à l’occasion du 75e Congrès annuel de la FIAF. Jean-Luc Godard a tenu à dédier le prix à la mémoire d’Iris Barry (1895-1969), qui fut la première directrice du département cinéma du Museum of Modern Art à New York (fondé en 1935), et l’une des fondatrices de la FIAF.

Depuis 2001, date à laquelle le premier Prix FIAF fut décerné à Martin Scorsese pour son travail pionnier en faveur de la préservation des films, la FIAF a remis tous les ans son prix pour distinguer une personnalité du monde du cinéma extérieure au milieu des archives, dont l’expérience et l’engagement personnel en faveur du cinéma correspondent aux missions de la FIAF.

Parmi les précédents lauréats du Prix FIAF, on peut citer Ingmar Bergman (2003), Mike Leigh (2005), Hou Hsiaohsien (2006), Peter Bogdanovich (2007), Agnès Varda (2013), Jean-Pierre et Luc Dardenne (2016) et Christopher Nolan (2017). L’année dernière, le Prix FIAF a été décerné au cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul à la Thai Film Archive à Bangkok.

Jean-Luc Godard est l’un des plus éminents cinéastes mondiaux et l’un des derniers représentants encore vivants de la Nouvelle Vague. Tout au long de sa carrière, il a expérimenté de nouvelles façons de raconter des histoires et de réaliser des films qui ont influencé de nombreux jeunes cinéastes. Sa créativité est profondément enracinée dans sa vaste connaissance de l’histoire du cinéma et dans ses années en tant que critique de cinéma dans les Cahiers du Cinéma. Il compte parmi les fils spirituels de la Cinémathèque française et d’Henri Langlois, qu’il a soutenu sans faille dans les moments difficiles qui ont suivi Mai 1968.

La majeure partie de son travail est reliée à l’histoire du cinéma et parsemée d’hommage à ses grands classiques, à l’instar de la présence de Fritz Lang dans son propre rôle de cinéaste en plein tournage dans Le Mépris ou de la brève apparition de Samuel Fuller dans Pierrot le Fou. Il lui a consacré sa série Histoire(s) du cinéma, encensée par la critique, ainsi que son dernier film en date, Le Livre d’image, qui lui a valu en 2018 une Palme d’Or spéciale au Festival de Cannes.

Jean-Luc Godard s’est depuis toujours intéressé de près aux techniques de réalisation, des caméras légères aux appareils numériques les plus modernes, en passant par le développement de petites caméras 35mm avec Jean-Pierre Beauviala (Aaton), poussant dans ses derniers retranchements l’utilisation de la vidéo, de la 3D numérique (dans Adieu au langage) ou du son en 7.1 (dans Le Livre d’image). Au début des années 1970, il fut également l’un des premiers cinéastes français, avec Carole Roussopoulos, à explorer les possibilités du système vidéo portable Sony.

Créé: 11.04.2019, 19h50

Articles en relation

La Cinémathèque reçoit ses homologues du monde entier

Cinéma Montbenon accueille le 75e congrès de la FIAF et ses archivistes de l’audiovisuel du monde entier. Enjeux. Plus...

«Les faits ne sont pas la vérité»

Cinéma Rencontre avec Werner Herzog, cinéaste sacré «Maître» à Visions du Réel et à l’honneur de la Cinémathèque suisse. Plus...

La malédiction Bergman

Cinéma La Cinémathèque suisse exhume, jusqu’en avril, une presque intégrale du Suédois, référence (trop?) ultime du 7e art. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.