Stan Lee: «Spider-Man a failli être tué dans l'oeuf»

Bande dessinéeEt si l'homme-araignée n'avait jamais existé? Inconcevable aujourd'hui, pourtant le super-héros était loin de faire l'unanimité.

Le célèbre dessinateur américain Stan Lee.

Le célèbre dessinateur américain Stan Lee. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un des personnages de super-héros les plus populaires au monde, Spider-Man, a failli ne jamais voir le jour, a raconté jeudi à Tokyo son créateur Stan Lee. Son éditeur trouvait qu'il s'agissait de «la pire idée (...) jamais entendue».

L'idée lui était venue soudainement en regardant une mouche grimper sur un mur. Mais le nom du personnage lui a pris plus de temps: l'Homme mouche, l'Homme moustique? «Le nom de 'Flyman' ne semblait pas assez spectaculaire. Alors peut-être 'Mosquito man'? Puis j'ai prononcé 'Spider-Man' et là ça sonnait vraiment bien», se souvient le père de l'Homme araignée, aujourd'hui âgé de 94 ans.

M. Lee voulait innover et son héros serait un adolescent avec «plein de problèmes personnels». «Il n'aurait pas assez d'argent, vivrait avec sa tante malade qui a besoin de médicaments et dont il doit s'occuper. Et en plus, il lui faudra se battre contre les méchants», raconte-t-il.

Il a présenté son idée à son éditeur. «Mais Stan, c'est la pire idée que j'ai jamais entendue», lui a répondu son supérieur, consterné. Un super-héros est évidemment un adulte qui ne peut se permettre d'avoir des problèmes, lui a-t-il expliqué. Et en plus, «les gens détestent les araignées: il est hors de question de l'appeler Spider-Man!».

«Pour se défouler»

M. Lee a néanmoins été autorisé à glisser en 1962 son homme araignée dans le dernier numéro d'un périodique appelé à disparaître.

«Juste pour m'amuser, pour me défouler, j'ai mis Spider-Man dans ce dernier numéro et je n'y ai plus pensé. Un mois plus tard, quand tous les chiffres des ventes étaient connus, mon chef est arrivé en courant dans mon bureau et a dit: «Tu te souviens de ce personnage que nous aimions tant tous les deux? Faisons-en une série».

M. Lee se trouvait à Tokyo en tant qu'invité d'honneur de la deuxième édition de la Tokyo Comic Convention, grand rassemblement de culture pop qui ouvre ses portes vendredi.

Ce nonagénaire plein d'énergie, qui a avoué avoir circulé dans Tokyo dans une petite voiture de course »Super Mario« la veille au soir, a expliqué en réponse à une question le secret de sa santé de fer: »Rester actif est le meilleur médicament qui soit. A condition de ne pas s'adonner à des activités malhonnêtes". (ats/nxp)

Créé: 30.11.2017, 16h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...