«Styx», fable glaçante

Ce «Styx»-là, tout comme celui de la mythologie grecque, conduit également en enfer. Mais un enfer terrestre et actuel qui est le reflet de notre monde. Glaçant.

Ce «Styx»-là, tout comme celui de la mythologie grecque, conduit également en enfer. Mais un enfer terrestre et actuel qui est le reflet de notre monde. Glaçant. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

1

Un périple en solitaire qui se complique
Seule sur son petit bateau, Rike (Susanne Wolff), médecin urgentiste, tente un voyage en solitaire, rejoindre l’île de l’Ascension depuis Gibraltar. Météo capricieuse, intempéries, tout est parti pour que son périple rime avec un scénario catastrophe. Mais la dame est équipée et ne se laisse pas démonter, contrairement à la mer, qui paraît terriblement dangereuse par instants.


2

Choc imprévu avec le réel
Un matin, voilà qu’elle entend du bruit. Des clameurs. Un regard sur l’horizon et la solitaire aperçoit un bateau et des gens qui lèvent les mains en hurlant. Rike envoie des appels de détresse, mais les secours tardent à venir. Aussi décide-t-elle d’intervenir elle-même. Et accueille un jeune garçon dont la survie paraît incertaine. Un autre film qui commence.


3

Donner un reflet du monde moderne
Le réalisateur autrichien Wolfgang Fischer parle ainsi de la problématique des migrants sous un angle inédit que seuls certains documentaires ont abordé (dont «Fuocoammare», de Gianfranco Rosi). La traversée individuelle de son héroïne, pugnace face aux éléments qui se déchaînent, devient un autre combat aussitôt qu’elle prend conscience de la tragédie qui se noue à quelques encablures. Ce «Styx»-là, tout comme celui de la mythologie grecque, conduit également en enfer. Mais un enfer terrestre et actuel qui est le reflet de notre monde. Glaçant.


Drame
(All./Aut. 94’, 10/14) Cote: ** (24 heures)

Créé: 06.11.2018, 22h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.