«Ad Astra», l’odyssée de l’humain dans l’espace

CinémaPour James Gray, Brad Pitt incarne un astronaute à la recherche de son père égaré dans l’univers.

Brad Pitt dans la peau d’un astronaute.
Vidéo: FRANCOIS DUHAMEL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans cet espace gigantesque où l’on n’entend crier personne, un homme part sur les traces de son père. Qui ne donne plus signe de vie depuis qu’il est parti vers Neptune. Nous sommes dans une centaine d’années et si l’homme existe encore, comment savoir quels progrès scientifiques il aura accomplis pour que de tels voyages aient l’air d’une formalité? Ce qui préoccupe James Gray, entre autres thèmes, c’est la relation entre un père et son fils, sujet déjà central de «The Lost City of Z», chef-d’œuvre boudé à sa sortie en 2016.

Sauf qu’«Ad Astra» n’est pas un film d’exploration au sens basique du terme, mais une œuvre méditative dans la lignée d’un «2001, l’Odyssée de l’espace» de Kubrick. Roy McBride, incarné par un Brad Pitt en retrait, antihéros qui intériorise ce qu’il vit et affronte différents obstacles sans jamais chuter, traverse le film sans se départir d’une impassibilité qui a valeur de direction d’acteurs.

Gray, lui, s’interroge sur la place de l’humain dans l’univers. Sommes-nous seuls? Ou pas? Ces questions s’excluant l’une l’autre orientent le comportement de l’homme. Même si le film ne formule pas si clairement les choses, il les traduit en termes métaphysiques. D’abord annoncée en juin, et peut-être au préalable en sélection cannoise, sa sortie a été reportée en septembre, après un passage à la Mostra de Venise. Grand film sur la survie de l’humanité, «Ad Astra» procure un sentiment de plénitude. Rarement l’espace aura été mis en scène de cette manière, avec autant de réalisme que de liberté. Essentiel!

Créé: 18.09.2019, 07h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.