Passer au contenu principal

Ant-Man, la petite bête qui monte

Parent pauvre du clan Marvel, l’homme-fourmi prend sa revanche.

Après la grosse cavalerie des Avengers vient l’heure du super-héros microscopique. L’homme-fourmi n’a guère inspiré le septième art. En matière de comics, les scénaristes se sont pourtant occupés de créatures aussi improbables que Hulk, le vert de rage aux biceps gonflés comme des chambres à air.

Parfois inspiré, Hollywood a même rendu populaires un marchand d’armes milliardaire décadent comme Tony Stark, un ancien viking au Q.I. de Hagard du Nord, ou un guerrier américain assez innocent pour attaquer la lie de l’univers avec un couvercle de poubelle comme bouclier. Inutile d’évoquer les milliards rapportés par le raton laveur équipé d’un lance-roquettes de la saison dernière, Les gardiens de la galaxie s’en charge.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.