«Child’s Play», ou le jeu de massacre jubilatoire

CinémaLa petite poupée maléfique connue sous le nom de Chucky fait son retour dans ce reboot.

Andy, aux côtés de sa mère, découvre la poupée maléfique.
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans la série des Chucky, désormais composée de huit volets, ce «Child’s Play» est un reboot du tout premier, originellement signé par Tom Holland et sorti en 1988. Ces précisions mises à part, cette nouvelle mouture redessine non sans humour les motifs d’un premier degré horrifique dont les ressorts continuent de fonctionner.

Poupée diabolique, dotée d’instincts tueurs et carnassiers que la seconde partie du film ne se prive pas d’exploiter, Buddi est une poupée high-tech que tous les enfants désirent pour leur anniversaire. Le jeune Andy en reçoit une, et va vite comprendre que le jouet est doté de pouvoirs propres qui vont se retourner contre son propriétaire.

Le jeu de massacre est jubilatoire, peu sanglant, c’est-à-dire autant qu’un film de série des années 80 (celui-ci appartient au slasher), et réalisé par un Norvégien, Lars Klevberg, qui dit avoir été influencé par «E.T.». Pour l’anecdote, signalons que la voix de Buddi (le nouveau Chucky) est celle de Mark Hamill.

Créé: 18.06.2019, 18h40

Articles en relation

3 choses à savoir sur «Tolkien», une biographie

Cinéma L’auteur du «Seigneur des anneaux» reste peu connu. Ce film se centre sur ses années de formation. Plus...

«Parasite» a contaminé Cannes cette année

Cinéma Bong Joon-ho a emballé tous les festivaliers avec son film. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.