Passer au contenu principal

«Child’s Play», ou le jeu de massacre jubilatoire

La petite poupée maléfique connue sous le nom de Chucky fait son retour dans ce reboot.

Andy, aux côtés de sa mère, découvre la poupée maléfique.

Dans la série des Chucky, désormais composée de huit volets, ce «Child’s Play» est un reboot du tout premier, originellement signé par Tom Holland et sorti en 1988. Ces précisions mises à part, cette nouvelle mouture redessine non sans humour les motifs d’un premier degré horrifique dont les ressorts continuent de fonctionner.

Poupée diabolique, dotée d’instincts tueurs et carnassiers que la seconde partie du film ne se prive pas d’exploiter, Buddi est une poupée high-tech que tous les enfants désirent pour leur anniversaire. Le jeune Andy en reçoit une, et va vite comprendre que le jouet est doté de pouvoirs propres qui vont se retourner contre son propriétaire.

Le jeu de massacre est jubilatoire, peu sanglant, c’est-à-dire autant qu’un film de série des années 80 (celui-ci appartient au slasher), et réalisé par un Norvégien, Lars Klevberg, qui dit avoir été influencé par «E.T.». Pour l’anecdote, signalons que la voix de Buddi (le nouveau Chucky) est celle de Mark Hamill.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.