Passer au contenu principal

Le cinéaste Carlos Saura filme le folklore argentin

Avec «Argentina», le cinéaste espagnol offre un puissant voyage musical et dansé. Rencontre.

En ombres chinoises, les danseuses se préparent avant d’interpréter un tableau d’«Argentina».
En ombres chinoises, les danseuses se préparent avant d’interpréter un tableau d’«Argentina».
DR

La ferveur de Carlos Saura pour les arts de la scène n’est pas nouvelle. Depuis Noces de sang en 1981, le réalisateur espagnol explore régulièrement le genre du film musical dans des œuvres qui s’orchestrent à la frontière du cinéma et du spectacle, à l’instar de Carmen (1983), Tango (1997) ou Flamenco, Flamenco (2010). A 84 ans, le cinéaste nous revient avec Argentina (Zonda), un nouvel opus cousu de ce fil rouge qu’il déroule depuis plus de trois décennies. Entretien avec le maître, à la veille de la sortie du long-métrage dans les salles romandes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.