Passer au contenu principal

Les filles braquent les écrans

«Ocean’s 11» se féminise en «Ocean’s 8». Hold-up de l’air du temps mais ruse ancienne.

Même si Sandra Bullock, Cate Blanchett et cie s’y emploient avec maestria dans «Ocean’s 8», la profession de braqueuse superstar à l’écran n’est pas plus inédite que les mains baladeuses de producteurs porcins. Initié avant la déflagration de l’affaire Harvey Weinstein, le projet «Ocean’s 8» s’inscrit néanmoins dans l’air du temps, rejoignant d’autres versions «féminisées» de superproductions hollywoodiennes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.