Passer au contenu principal

«Les héritières» se glisse sous les jupes bourgeoises

Marcello Martinessi furète dans les alcôves de la haute bourgeoisie paraguayenne. Entre amours et politique.

Grandfilm Verleih und Produktion

Né en 1973, Marcello Martinessi se dit marqué à jamais par la dictature qui régna au Paraguay jusqu’en 1989. Cet «enfant d’une génération perdue» en a conçu une curiosité viscérale pour les rescapées d’une bourgeoisie décrépite. Dans «Les héritières», Chela (Ana Brun), hébétée, voit ses biens dispersés, tandis que sa compagne Chiquita est arrêtée pour fraude. Juste tolérées dans une société qui dégringole, leurs amours lesbiennes s’effritent sous le choc économique. Puis Chela rencontre la jeune Angy. Une chronique inédite du quotidien, sublimé par son gynécée d’actrices.

Chronique (Pry, 104’, 0/14)Cote: **

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.