Passer au contenu principal

«Hostiles», déjà classique

Renouant avec les codes du western, l’Américain Scott Cooper vise les horizons des vérités universelles.

Noble entreprise que ce western qui ressuscite les dilemmes de l’Ouest, le vrai, dans une résonance universelle. Soit le capitaine Blocker sommé d’escorter le chef cheyenne Yellow Hawk en sa dernière demeure. En route, ces pires ennemis, victimes et bourreaux d’une guerre aux pratiques infâmes, affrontent des dépravés de tout bord.

De «Danse avec les loups» à «L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford», de «True Grit» à «Django Unchained», le genre du western génère des pépites avec régularité. Ici, Christian Bale étincelle sous le masque figé de l’ancien combattant meurtri dans sa chair, son honneur, et sauve son personnage du cliché.

Par contre, l’ensemble péche par un conformisme ambiant que viennent heurter de plein fouet des images à la violence graphique détachée. Car l’intrigue n’en perd jamais son rythme moralisateur encrassant dès le départ les bottes du capitaine Blocker.

Western (USA, 133’, 16/16). Cote: **

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.