Passer au contenu principal

«Incroyable! J’ai inventé ce qu’il s’était passé»

Danièle Thompson sonde l’amitié à travers «Cézanne et moi».

Guillaume Gallienne (à g.) a eu le choix, il a tout de suite opté pour incarner Cézanne alors que Guillaume Canet s’est glissé dans la peau de Zola.
Guillaume Gallienne (à g.) a eu le choix, il a tout de suite opté pour incarner Cézanne alors que Guillaume Canet s’est glissé dans la peau de Zola.
PATHE

Trop absurde! Elle ne pouvait pas ne pas imaginer leur fâcherie révocable, alors… la cinéaste Danièle Thompson a fomenté des retrouvailles entre deux amis d’enfance aixois, entre deux ados bouffeurs de vie, entre deux fibres existentielles qui ont su transformer leur quête de vérité en art avec un succès à géométrie variable. La reconnaissance pour Zola. La solitude du génie incompris pour Cézanne. Alors… la réalisatrice habitée par leurs débats et non-dits a romancé ce que le roman L’œuvre a définitivement défait quand Cézanne croit se reconnaître dans le héros de l’écrivain: un peintre raté. Alors… son sixième long-métrage Cézanne et moiréécrit l’histoire pour offrir une chance aux deux géants. Pas celle de la réconciliation! Juste un face-à-face.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.