Passer au contenu principal

Un Iranien glamour sur la Croisette

Asghar Farhadi, escorté de Penélope Cruz et Javier Bardem, ouvre Cannes ce mardi. Son film sort en salle.

Laura (Penélope Cruz) retrouve son amour de toujours (Javier Bardem). Bientôt le drame.
Laura (Penélope Cruz) retrouve son amour de toujours (Javier Bardem). Bientôt le drame.

A Cannes, deux films iraniens peuvent prétendre à la Palme d’or, «Everybody Knows» d’Asghar Farhadi, et «3 visages» de Jafar Pradahi. Pourtant, il serait fallacieux d’en déduire que le 71e Festival ne pensera que politique en sélection officielle. Car sans les caricaturer en frères ennemis, ces réalisateurs de la nouvelle génération ne partagent pas les mêmes ambitions en matière de création. Pour le remuant Pradahi, 57 ans, filmer s’identifie à un geste militant contre le régime.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.