Passer au contenu principal

«La liberté est la plus grande des valeurs»

A l'heure d'ouvrir Visions du Réel, son directeur, Luciano Barisone, rappelle sa profession de foi et donne des pistes dans sa jungle filmique.

Dans une société toujours plus normée et commercialement codifiée, le cinéma peut encore et toujours libérer les regards portés sur le monde.
Dans une société toujours plus normée et commercialement codifiée, le cinéma peut encore et toujours libérer les regards portés sur le monde.
LDD

Le réel est un combat et Luciano Barisone le mène sur le terrain du cinéma. «Ora e sempre resistenza (ndlr: l’heure est toujours à la résistance)», lâche le directeur de Visions du Réel, festival qui projette son premier film jeudi. Résistance, mais aussi jeunesse, «car c’est elle qui rêve de changer le monde»: tels sont les perspectives qu’entend ouvrir la cuvée 2016 de la manifestation nyonnaise. «Je n’ai jamais caché que j’étais le neveu d’un anarchiste qui m’a appris, quand j’étais petit, que la liberté était la plus grande des valeurs.» Dans une société toujours plus normée et commercialement codifiée, le cinéma peut encore et toujours libérer les regards portés sur le monde.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.