Maggie Gyllenhaal donne une leçon d’ambiguïté

Dans «The Kindergarden Teacher», l’actrice déjoue le cliché de la prof fascinée par un surdoué.

Maggie Gyllenhaal et Parker Sevak en eau trouble. DR
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À 41 ans, la New-Yorkaise Maggie Gyllenhaal pourrait prétendre à plus de notoriété. Surdouée du sérail, la comédienne étincelle par intermittence. Ainsi de son efficacité discrète dans «Le sourire de Mona Lisa», «Crazy Heart» et nombre de productions indépendantes. Son dernier éclat remonte à «The Honourable Woman», une brillante minisérie britannico-américaine en 2014. Avec «The Kindergarden Teacher», la modeste brosse un autre superbe portrait de femme.

Dans ce remake d’un drame israélien de l’Américaine Sara Colangelo, l’actrice instille un doute subtil sur les motivations d’une prof dans un institut à Staten Island qui navigue en eau trouble. Cette Lisa dépérit entre un mari ennuyeux et des gamins peu artistes, compose des poèmes qui ne séduisent pas. Sa vocation contrariée va s’épanouir à travers son élève Jimmy (Parker Sevak). Ce gamin, 5 ans, développe une éloquence précieuse pour son âge, un talent exceptionnel pour la musique, un don inné pour les lettres.

Prenant la place de sa baby-sitter, de ses parents qui le délaissent, la poétesse peu à peu projette sur le garçonnet ses propres aspirations, jusqu’à se confondre avec ses créations et à s’approprier son génie.

De quoi sidérer son prof de poésie. La chronique convenue déraille alors dans une bienvenue ambiguïté où Maggie Gyllenhaal se love à merveille.


«The Kindergarden Teacher»
Drame, USA, 99’
Cote: ** (24 heures)

Créé: 12.03.2019, 17h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.