Passer au contenu principal

Miou-Miou, la juvénile vieille dame indigne

Mine de rien, la blondinette dépucelée sur grand écran pour l’éternité a fini par avoir 68 ans. Dans «Larguées», la valseuse brocarde les travers du couple avec une jubilation tangible.

Attrapée sur une aire d’autoroute, ça lui convient très bien à Miou-Miou. Parce que même installée dans la volupté luxueuse d’un palace feutré ou au hasard d’un virevoltant brouhaha de salon de coiffure, concède-t-elle, «les confidences, ça n’a jamais été mon truc». Au téléphone, ça fera l’excuse. Histoire de noyer l’affaire avec une sèche détermination, la sexagénaire à la blondeur incrustée d’innocence vous achèverait presque d’un «Et parlons plutôt du film, parce que de moi, vous savez…»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.