Le noir a dominé des Golden Globes dopés par Weinstein

CérémonieLa croisade contre les harcèlements a pris un nouveau tournant.

Oprah Winfrey, véhémente lors de la cérémonie des Golden Globes; juste derrière elle à droite, l’actrice Reese Witherspoon.

Oprah Winfrey, véhémente lors de la cérémonie des Golden Globes; juste derrière elle à droite, l’actrice Reese Witherspoon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme une répétition générale avant les Oscars, qui auront lieu début mars. Comme une énième charge contre Weinstein, producteur et prédateur désormais exclu du monde du cinéma. Ambiance rouge et noir, dresscode imposé, discours de circonstance. Tout Hollywood s’était donné le mot. Au point que ces Golden Globe 2018, qui se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi, ressemblaient moins à une cérémonie de remise de prix qu’à une tribune politique.

Pour dénoncer la culture du harcèlement sexuel dans les milieux du divertissement, toutes les femmes présentes sont arrivées vêtues de noir. Une mise en scène qui n’excluait pas la grandiloquence, voire une certaine démesure.

Dans un second temps, c’est la parole qui a relayé le combat. Lauréate d’un prix Cecil B. DeMille pour l’ensemble de sa carrière, Oprah Winfrey a volontiers joué les porte-parole. «Dire notre vérité est l’outil le plus puissant que nous ayons. Je suis particulièrement fière et inspirée par toutes les femmes qui se sont senties suffisamment fortes pour élever la voix et partager leurs histoires personnelles», a-t-elle déclaré, dans un de ces discours appuyés et fédérateurs dont elle a le secret. La présentatrice et femme d’affaires américaine a aussi souhaité l’arrivée d’une «aube nouvelle» pour les femmes et jeunes filles maltraitées par des hommes.

Le bémol de Rose McGowan

On ne peut évidemment pas détailler chaque intervention d’une soirée dominée par les femmes. Natalie Portman a de son côté marqué l’auditoire en annonçant les nominés au Prix du meilleur réalisateur. Au moment d’annoncer la liste des nommés, elle a sorti cette pique: «Et voici la liste exclusivement masculine des nommés…» Un peu facile, certes, mais en l’occurrence efficace. Au passage, c’est Guillermo Del Toro qui a reçu la récompense pour son formidable La forme de l’eau.

La comédienne Lena Waithe, bientôt à l’affiche dans Ready Player One de Spielberg, a élargi le propos: «C’est fini pour le harcèlement sexuel, c’est fini pour l’homophobie, c’est fini pour la transphobie, c’est fini pour le racisme, c’est fini pour tout cela! C’est fini pour tous ceux qui ne travaillaient pas dans un environnement sain, qui ne pouvaient pas poursuivre leurs rêves», a-t-elle lancé, comme un cri de désespoir au milieu de l’océan.

Mais il y en a aussi qui ont tenu à réagir contre ce qu’elles considèrent comme une mascarade. Ainsi de l’actrice Rose McGowan, qui fut la première à avoir publiquement dénoncé le harcèlement sexuel dont elle avait été victime par Harvey Weinstein. Durant la cérémonie, à laquelle elle a refusé de participer, elle a écrit un tweet au vitriol.

«Aucune de ces personnes raffinées habillées de noir pour rendre hommage aux femmes violées n’aurait levé le petit doigt si je n’avais pas parlé. Je n’ai plus de temps à perdre avec le paraître hollywoodien.» Depuis que l’affaire Weinstein s’est enclenchée, elle ne cesse de dénoncer l’hypocrisie du milieu hollywoodien.

Films et séries primés

Au milieu de toutes ces déclarations, on en oublierait presque la liste des films et séries récompensés. C’est le génial Three Billboards Outside Ebbing, Missouri qui a remporté le Prix du meilleur film dramatique, ainsi que celui du scénario. Frances McDomand, qui y interprète le rôle principal, celui d’une femme qui part en croisade contre la police pour retrouver le meurtrier de sa fille, est formidable d’un bout à l’autre. Elle a obtenu le Golden de la meilleure actrice. Son partenaire, Sam Rockwell, a remporté celui du meilleur second rôle.

Gary Oldman (qui incarne Churchill dans Les heures sombres, actuellement à l’affiche), James Franco et Ewan McGregor figurent également au palmarès. Ainsi que Big Little Lies, sacrée meilleure minisérie, avec des statuettes également données à Nicole Kidman, Laura Dern et Alexander Skarsgard. The Handmaid’s Tale a reçu le prix de la meilleure série dramatique.

Parmi le volet cinéma des Golden Globes, on retrouvera bon nombre des candidats aux prochains Oscars. Les nominations seront connues le 23 janvier. On parie là aussi qu’il y aura du grabuge contre Weinstein le 4 mars. (24 heures)

Créé: 08.01.2018, 19h38

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...