Passer au contenu principal

Soleure se clôt sur des prix prometteurs

Les 54es Journées se referment sur l’annonce des films en lice pour les trophées du cinéma suisse. Quelques Romands peuvent espérer.

Les 54es journées de Soleure se sont achevées ce jeudi soir, sur la remise de leur prix à «Immer und Ewig», de Fanny Bräuning, le Prix du public allant à «Gateways to New York», de Martin Witz. La fréquentation reste stable, 64'000 visiteurs comme l’an dernier.

Plus palpitantes, tombaient aussi les nominations aux Prix du cinéma suisse. Quelques rares Romands figurent au tableau d’honneur. Ainsi, Noémie Schmidt, 28 ans, démontre son excentrique aisance. La Valaisanne vue chez Dany Boon ou à la cour de «Versailles», brille en second rôle de «Wolkenbruch» (voir la bande-annonce ci-dessous), de Michael Steiner (en salle le 6 mars).

Le réalisateur zurichois domine d’ailleurs cette édition, avec 5 citations. Mais «Fortuna» (voir la bande-annonce ci-dessous), du Lausannois Germinal Roaux, déjà distingué dans le monde entier, peut aussi prétendre au titre de meilleure fiction.

Tout comme «Ceux qui travaillent», du Genevois d’adoption Antoine Russbach, remarqué également pour ses scénario, montage et performance de Pauline Schneider.

«Les dames», des Lausannoises Stéphanie Chuat et Véronique Reymond, espèrent aussi conclure un magnifique parcours en salle par un trophée, celui du meilleur documentaire.

Dans ce premier palmarès, une nomination intrigue, si unique et singulière. Celle du Rollois Jean-Luc Godard, 88 ans, candidat au meilleur montage.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.