Sorrentino signe un portrait décadent de Berlusconi

CinémaSexe, drogue et pouvoir sont au menu du très attendu film sur le Cavaliere qui est sorti sur les écrans italiens ce mardi.

«Loro» raconte avec les yeux de Sorrentino la société «berlusconienne» fascinée par le pouvoir et ses attributs.

«Loro» raconte avec les yeux de Sorrentino la société «berlusconienne» fascinée par le pouvoir et ses attributs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le très attendu biopic en deux parties sur Silvio Berlusconi signé Paolo Sorrentino est sorti mardi sur les écrans italiens, portrait décadent d'un monde du pouvoir obsédé par le sexe et la drogue.

Le film décrit avec l'esthétique propre au réalisateur de «La grande bellezza» la société italienne dans son aspect le plus amoral et arriviste, celle qui rêve de participer aux fameuses soirées «bunga-bunga» données par le milliardaire italien, trois fois chef du gouvernement en Italie.

Le deuxième volet de «Loro» (eux) sortira sur les écrans de la péninsule le 10 mai. Centré sur les années 2006-2011, celles précisément de ces fêtes légendaires, précédant la chute de Silvio Berlusconi, le film décrit surtout l'époque et moins le personnage et ses frasques sexuelles et judiciaires.

Société «berlusconienne»

Le sexe, la drogue ou la prostitution semblent être devenus culture de masse et le passeport nécessaire pour accéder aux salons du pouvoir et à l'argent.

Une grande partie de ce premier volet décrit le rôle joué par l'entrepreneur Gianpaolo Tarantini, actuellement détenu pour trafic de drogue, dans l'organisation de ces fêtes érotiques.

«Loro» raconte avec les yeux de Sorrentino cette société «berlusconienne» fascinée par le pouvoir et ses attributs.

Interrogé sur son projet, en marge du festival de Cannes l'an passé, Sorrentino avait expliqué son choix: «Parce que je suis italien et je veux faire un film sur les Italiens.

Berlusconi est l'archétype de l'italianité et à travers lui je peux raconter les Italiens».

Silvio Berlusconi, interprété par l'acteur italien Toni Servillo, sort néanmoins presque indemne de cette première partie où Sorrentino le décrit comme un mari attentif à ne pas détruire son mariage, cultivant son jardin et racontant des histoires drôles à son petit-fils.

«A la fin du film, Berlusconi apparaît comme le meilleur de tous», juge ainsi le quotidien Il giornale (propriété du magnat des médias), qui redoutait une attaque en règle en pleines tractations délicates en vue de la formation d'un gouvernement.

Le cinéaste napolitain avait présenté en 2008 «Il Divo», portrait du sulfureux politicien italien Giulio Andreotti (trois fois président du Conseil) interprété également par Toni Servillo.

Paolo Sorrentino a remporté un succès mondial avec «La Grande Bellezza», récompensé par l'Oscar du meilleur film étranger en 2014. C'est encore une fois Toni Servillo qui y jouait un écrivain las de faire l'amour et la fête dans une Rome désabusée où la mort vient roder. (afp/nxp)

Créé: 25.04.2018, 10h50

Galerie photo

Silvio Berlusconi n'est plus «Cavaliere»

Silvio Berlusconi n'est plus «Cavaliere» Condamné pour fraude fiscale, Silvio Berlusconi a été interdit de mandat pour 2 ans. L'ancien chef du gouvernement italien a également perdu son titre de Cavaliere.

Galerie photo

Berlusconi bénévole auprès des malades d'Alzheimer

Berlusconi bénévole auprès des malades d'Alzheimer Silvio Berlusconi a été condamné à un an de prison qu'il purge sous forme de travaux d'intérêt général. Il s'occupe de malades d'Alzheimer dans un centre près de Milan.

Articles en relation

Berlusconi attaque le M5S

Italie L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi a estimé vendredi que le Mouvement 5 étoiles est un danger pour le pays. Plus...

Berlusconi n'est plus le maître du jeu

Italie Les médias italiens reviennent sur la défaite de Silvio Berlusconi aux législatives de dimanche. Plus...

Une femen perturbe le vote de Berlusconi

Italie Les citoyens de la Botte se sont déplacés dimanche pour renouveler le Parlement. Plus...

«Silvio Berlusconi a 12 ou 13 vies»

Italie Le parti du Cavaliere, l'éternel revenant de la politique italienne âgé de 81 ans, est en lice aux législatives du pays de Dante. Plus...

La droite de Berlusconi gagne en Sicile

Italie A quelques mois des élections législatives italiennes, l'ex-chef du gouvernement italien a remporté les élections régionales devant les populistes du Mouvement 5 Etoiles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...