Passer au contenu principal

Pour survivre, le cinéma se nourrit de rencontres

«On vit aujourd’hui une phase difficile. En Suisse, les cinémas perdent des spectateurs (ndlr: –13%, soit 1,2 million d’entrées en moins, entre 2017 et 2018 selon l’Office fédéral de la statistique), explique Patrick Kovaliv, programmateur de la salle obscure.

«On vit aujourd’hui une phase difficile. En Suisse, les cinémas perdent des spectateurs (ndlr: –13%, soit 1,2 million d’entrées en moins, entre 2017 et 2018 selon l’Office fédéral de la statistique)»

Difficultés financières