Passer au contenu principal

«Transformers 5» joue à Merlin l’enchanteur

Hollywood invite les Terriens à jouer aux petites autos sur fond de légende arthurienne et Seconde Guerre mondiale. Carambolage.

Le gentil affreux Gru et ses 899 Minions s'alanguissaient après dix ans de service. Un jumeau inespéré du géant lui rappelle sa vocation de «Bad Boy». Dès le 5 juillet.
Le gentil affreux Gru et ses 899 Minions s'alanguissaient après dix ans de service. Un jumeau inespéré du géant lui rappelle sa vocation de «Bad Boy». Dès le 5 juillet.
Recrue d'Air America, Peter Parker rentre à New York. Il doit éliminer le Vautour pour prouver à Tony Stark qu'il est digne des Avengers. Vous suivez toujours? Dès le 12 juil.
Recrue d'Air America, Peter Parker rentre à New York. Il doit éliminer le Vautour pour prouver à Tony Stark qu'il est digne des Avengers. Vous suivez toujours? Dès le 12 juil.
LegendeSurenchère des effets mais aussi des intrigues: «Transformers 5» enfle encore en ralliant Anthony Hopkins. Dès le 28 juin 2017.
LegendeSurenchère des effets mais aussi des intrigues: «Transformers 5» enfle encore en ralliant Anthony Hopkins. Dès le 28 juin 2017.
1 / 7

Après avoir déroulé les bandelettes de La momie, Hollywood ressort le mécano de Transformers. Suivront des Minions ou encore Spider-Man, tous chargés d’assurer la fréquentation estivale des salles. En première ligne, le réalisateur Michael Bay fait rugir Transformers pour la cinquième fois. Depuis dix ans, l’Américain qui, gamin, mit le feu au foyer familial en organisant des explosions dans le salon réactive sans complexe ces jouets américano-japonais nés dans les années 1980. La portée philosophique de la survie des hommes alliés à des robots mutant en engins automobiles se résume à quelques vroum-vroum à l’aune galactique. Qu’importe? La puissance financière de l’équipage ne laisse pas indifférent.

Selon Variety, le précédent chapitre a généré un bénéfice net de 250 millions de francs. En 2014, Transformers: L’âge de l’extinction bat encore le record de l’exportation la plus rentable en Chine, cumulant au box-office mondial 1,1 milliard de dollars de chiffre d’affaires. Les studios Paramount décident alors de créer une «cellule scénaristique» pour mettre en chantier des suites. Ainsi, ils disposeront d’un vivier digne des super-héros Marvel et DC. Deux thématiques jaillissent, les légendes arthuriennes et la Seconde Guerre mondiale. Le metteur en scène Michael Bay s’enthousiasme, peine à trancher, décide de mélanger le nazisme aux enchantements du magicien Merlin. Six scénaristes sont crédités au générique mais plus d’une douzaine de noms ont été attachés au projet.

D’où l’incohérence du scénario de Transformers: The Last Knight, même réduit à l’essence basique du combat entre le Bien et le Mal. Sa genèse se matérialise avec le roi Arthur en perdition sur un champ de bataille. Merlin veille, équipé d’un bâton magique délivré par le chevalier Dragonstorm, ancêtre des Autoboots. De nos jours, à Chicago, leur leader Optimus Prime pointe aux abonnés absents tandis que les robots, gentils ou méchants, sont traqués par la Transformers Reaction Force. Des résistants, menés par la jeune pasionaria Izabella, rejoignent le chasseur solitaire Cade Yeager et Bumblebee. Pour l’anecdote, celui-ci bénéficiera d’un «spin-off» en juin 2018. Mais c’est une autre histoire.

Car les Decepticons attaquent. S’ensuit un chaos indescriptible qui se conclut par l’arrivée de Yeager à Oxford. Pour l’anecdote, Mark Wahlberg, qui l’interprète, promet de ne plus jamais tourner de Transformers. Trop de texte, sans doute. Car avant de sauver la planète, il devra retrouver Optimus, le bâton de Merlin, un talisman genre Excalibur, puis frayer avec un expert incarné par Sir Anthony Hopkins. Cet acteur shakespearien finaud sait sans doute que les Transformers muent surtout en dollars. L’histoire pourrait continuer ad vitam æternam. C’est d’ailleurs ce qu’espèrent les studios Paramount.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.