Trois choses à savoir sur… «La communion» («Corpus Christi»)

CinémaUn drame polonais passionnant et bien servi par un excellent jeune acteur, Bartosz Bielenia.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1) Empêtré dans le mensonge

Une histoire de mensonge et de foi. Daniel aimerait devenir prêtre mais l’accès au séminaire lui est interdit à cause de son passé de délinquant et de son casier judiciaire. Dans une paroisse, il se fait passer pour un curé et se retrouve surtout empêtré dans son mensonge, puisque le curé responsable lui demande de le remplacer pendant qu’il suit un traitement médical. Les choses vont encore se corser lorsqu’il a une liaison avec une fille du village pendant qu’un ex-codétenu est décidé à le faire chanter.

2) Acteur touché par la grâce

Ce film de Jan Komasa est porté par un jeune comédien dont on ne sait rien, Bartosz Bielenia. Cet acteur polonais, au physique de voyou peu recommandable, se trouve pourtant touché par la grâce lorsqu’il doit célébrer sa première messe. Il y a chez lui un travail de transfiguration qui confine à l’émotion, et la force du film lui doit à peu près tout.

3) Dons d’auteur

D’un sujet a priori aride et peu excitant, le réalisateur Jan Komasa, dont ce n’est pas le premier film, montre en tout cas sa capacité à raconter une histoire et à nous plonger dedans sans céder aux sirènes du mainstream. Une excellente surprise.

Drame
Pologne, 115’, 16/16
Cote: ***

Créé: 04.02.2020, 22h23

Articles en relation

«Le point de départ de «1917», c’est mon grand-père»

Film de guerre Tout juste auréolé de deux Golden Globes, «1917» est une proposition de cinéma forte signée Sam Mendes («American Beauty», «Skyfall»). Plus...

«Les siffleurs» et leurs tics de langage

Critique Avec ce film, le Roumain Corneliu Porumboiu était pour la première fois en compétition à Cannes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.