Trois choses à savoir sur «Edmond»

CinémaAdaptant sa propre pièce, Alexis Michalik conte les difficultés d’Edmond Rostand.

Le film raconte les démêlés d’Edmond Rostand pour monter «Cyrano de Bergerac».

Le film raconte les démêlés d’Edmond Rostand pour monter «Cyrano de Bergerac». Image: YOUTUBE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1. Du théâtre du Palais royal au cinéma

En 2016, Alexis Michalik adapte sa pièce dédiée à Edmond Rostand au théâtre du Palais royal. Le succès est conséquent, pour ne pas dire colossal. De là à songer à une transposition en film, il n’y a qu’un pas. Dont l’intéressé lui-même va se charger.

2. Casting brillant

Le film raconte donc les démêlés d’Edmond Rostand pour monter sa pièce, «Cyrano de Bergerac». Dans le rôle-titre, Thomas Solivérès gagne décidément à être connu. À ses côtés, le réalisateur et auteur s’octroie le rôle (en l’occurrence ingrat, car chargé) de Georges Feydeau. Le reste du casting est étincelant. Olivier Gourmet, Clémentine Célarié et Mathilde Seigner y sont parfaitement à leur place, composant des personnages hauts en couleur que la mise en scène sait mettre en valeur.

3. Un rythme mené tambour battant

Car la réalisation, même si elle demeure terriblement classique, sait trouver le rythme juste pour donner vivacité et folie à des séquences souvent très enlevées et drôles. Edmond est une comédie menée tambour battant dans laquelle l’attention, et par instants l’émotion, ne faiblit jamais. Il s’agit en somme du prototype du bon divertissement grand public. On en redemande.


Cote: ***

Créé: 08.01.2019, 20h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.