Trois trucs à savoir sur «Men in Black: Inter…»

CinémaCe quatrième volet est un «spin-off» de la célèbre franchise tirée de comics.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1) Nouveau tandem de tête

Ce film n’est que le quatrième volet d’une franchise qui semble pourtant interminable. Le premier «Men in Black» était sorti en 1997, le second en 2002 et le troisième en 2007. Dans ces trois opus, tirés d’une série de comics du même nom, un tandem se retrouve invariablement aux commandes: Tommy Lee Jones et Will Smith. On change tout avec «Men in Black: International». Il s’agit d’un spin-off, c’est-à-dire un film dérivé se déroulant dans le même contexte, et le tandem de tête est cette fois incarné par Chris Hemsworth et Tessa Thompson.

2) «Men and Women»?

Cette fois, l’équipe d’agents secrets, basée à Londres, va être envoyée aux quatre coins du globe pour résoudre un meurtre bien mystérieux. La grande nouveauté, c’est la présence d’une femme au sein de MIB. En toute logique, ce spin-off devrait donc davantage s’appeler «Men & Women in Black».

3) Attaques d’aliens en tous genres

Dans cet épisode, les attaques d’aliens se multiplient, de quoi entretenir les théories du complot les plus fumeuses qui soient, et nos héros, pour contrer tout cela, se voient contraints de sillonner la planète en tous sens. F. Gary Gray s’est chargé de la réalisation, et il y a franchement pire. Mais c’est bien la moindre des choses lorsqu’il s’agit de renouveler une saga.

«Men in Black: International» États-Unis, Science-fiction, 115’, Cote: pas vu (24 heures)

Créé: 12.06.2019, 09h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.