Passer au contenu principal

Même en confinement, faut bien rire!

Privés de scène, les humoristes se lâchent sur internet ou offrent leurs spectacles en libre accès. Notre sélection.

Manuel Perrin

Ces chansons parodiques qui font la peau au coronavirus Sur les réseaux sociaux, stars et internautes confinés donnent de la voix et rivalisent d’humour pour tuer le temps. Tour d’horizon des plus belles pépites du web. Cliquez ici!

Des strips cultes Les Belges aident la planète en mettant en ligne 250 épisodes des 418 légendaires «Strip-Tease» (1985-2012). La chaîne nationale RTBF balançait ces scuds humoristiques inclassables entre franche rigolade et gêne trash. Sans voix off ni musique, ces tranches de vie atypiques ont marqué la télé, jusqu’à être taxées de voyeurisme. À juger sur pièce, notamment le coup de «La soucoupe et le perroquet» ou la saga minimaliste de Jean-Paul endeuillé par la mort de sa volaille. (cle, ajouté le 2 avr.)

9 spectacles en ligne Rire, c’est bon pour la santé, disait l’autre. La RTS, Opus One et les artistes offrent par conséquent dix de leurs spectacles en intégrale, via la plateforme YouTube de la RTS (mot-clé). L’occasion de retrouver notamment Didier Charlet, «120 secondes», Brigitte Rosset et Frédéric Recrosio. (fb)

Wiesel et Rollmann Ne vous laissez pas gagner par la morosité ambiante, c’est important de garder le moral. Les humoristes nous rendent bien service à cet égard, puisque leurs spectacles sont facilement disponibles en ligne, notamment sur YouTube. Quelques valeurs sûres: le premier spectacle de Thomas Wiesel, à Beaulieu, en 2017 (https://www.youtube.com/watch?v=Qip_ HOnF0_g), les chroniques en enfilade de Marina Rollman (https://www.franceinter. fr/emissions/la-drole-d-humeur-de-marinarollman) ou encore celles de Nora Hamzawi, disponibles en vrac sur YouTube. (tdg)

MAIS ENCORE... Vitrine romande La nouvelle plateforme virtuelle #culturacasa regroupe dès aujourd’hui les initiatives des institutions culturelles et artistes romands pour rester en contact avec leur public. Cette vitrine est l’initiative de la Ville de Lausanne, qui voulait créer un portail réunissant les multiples démarches lancées sur les réseaux sociaux, sites internet, médias et autres supports numériques depuis le début de la crise du coronavirus. Spectacles, concerts, arts visuels, littérature, entretiens: tous les formats s’invitent dans les salons. (fb) www.culturacasa.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.