Passer au contenu principal

L’avenir culturel en gestation

La capitale vaudoise et son syndic, Daniel Brélaz, ont élaboré le cadre politique pour le développement de la culture d’ici à 2019.

Depuis 2008, Lausanne a augmenté son soutien à plusieurs manifestations comme l'Aperti.
Depuis 2008, Lausanne a augmenté son soutien à plusieurs manifestations comme l'Aperti.

Daniel Brélaz a présenté, hier, son plan quinquennal de la culture lausannoise. Dans ce préavis culturel 2015-2019, il est beaucoup question de béton. Ou plus précisément de rénovation et de construction. «Les murs ne gueulent pas pour être assainis, alors que parfois les gens gueulent pour avoir plus de moyens», explique, à sa manière, le syndic pour illustrer le retard pris dans l’entretien et le développement des infrastructures. Il y a d’abord le projet phare de Pôle muséal à la gare de Lausanne. Cette plate-forme devrait accueillir le Musée communal de design et d’art appliqué contemporain. Le bâtiment du Théâtre de Vidy, vieux de cinquante ans, nécessite des travaux de rénovation. L’Art brut doit être développé pour mettre en valeur la collection et pour améliorer l’accès des visiteurs. Enfin, le Petit Théâtre et celui du 2.21 devraient aussi subir une réfection.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.