L’avenir culturel en gestation

LausanneLa capitale vaudoise et son syndic, Daniel Brélaz, ont élaboré le cadre politique pour le développement de la culture d’ici à 2019.

Depuis 2008, Lausanne a augmenté son soutien à plusieurs manifestations comme l'Aperti.

Depuis 2008, Lausanne a augmenté son soutien à plusieurs manifestations comme l'Aperti.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Daniel Brélaz a présenté, hier, son plan quinquennal de la culture lausannoise. Dans ce préavis culturel 2015-2019, il est beaucoup question de béton. Ou plus précisément de rénovation et de construction. «Les murs ne gueulent pas pour être assainis, alors que parfois les gens gueulent pour avoir plus de moyens», explique, à sa manière, le syndic pour illustrer le retard pris dans l’entretien et le développement des infrastructures. Il y a d’abord le projet phare de Pôle muséal à la gare de Lausanne. Cette plate-forme devrait accueillir le Musée communal de design et d’art appliqué contemporain. Le bâtiment du Théâtre de Vidy, vieux de cinquante ans, nécessite des travaux de rénovation. L’Art brut doit être développé pour mettre en valeur la collection et pour améliorer l’accès des visiteurs. Enfin, le Petit Théâtre et celui du 2.21 devraient aussi subir une réfection.

En revanche, ce préavis n’apporte toujours pas de réponse définitive sur l’avenir des deux grandes salles de Lausanne: le Capitole et le Théâtre de Beaulieu. Pour le cinéma, le dossier n’a pas avancé depuis que Grégoire Junod, prédécesseur de Daniel Brélaz à la Culture, s’en était saisi en 2012. La Ville n’a pas encore tranché entre une rénovation simple à 10 millions ou la création, avec la Cinémathèque suisse, d’une véritable Maison du cinéma, devisée à 14 millions. Seul un montant de 350 000 francs a été débloqué pour pousser un peu plus loin les études. Quant au Théâtre de Beaulieu, c’est la page déchirée. Les nouvelles normes incendie induisent des travaux à hauteur de 10 millions. Que faire de cette salle? Qui paiera? Qui la gérera? «On doit repenser tout le périmètre du Palais de Beaulieu avec le conseil de fondation, explique Daniel Brélaz. On devrait en savoir plus fin février.»

Soutien aux artistes indépendants
Derrière ces chantiers, les artistes et les œuvres ont tout de même une place dans ce préavis. «Un accent particulier est mis sur les arts plastiques», précise Fabien Ruf, chef du Service de la culture. Les arts visuels ont longtemps fait figure de parents pauvres. Les autorités tentent de redresser un peu la barre. «Toute politique culturelle qui veut se renforcer sur le long terme doit prendre en compte la scène institutionnelle, comme cela a été fait à Lausanne pendant vingt ou trente ans, mais aussi la scène alternative», continue-t-il. Raisons pour laquelle des subventions seront attribuées pour une durée de cinq ans à des lieux indépendants afin de les pérenniser. La collection du Fonds des arts plastiques (FAP), débutée il y a 80 ans, sera, elle, mieux mise en valeur. Une conservatrice a été engagée à cet effet. En achetant des œuvres, le FAP fait office de principal bailleur pour la production locale d’arts visuels. Il verra la composition de sa commission revue.

Côté musical, la Ville souhaite créer un pôle d’excellence pour les musiques actuelles ainsi que renforcer les liens entre le Conservatoire et l’EJMA. Cet éventail de mesures est principalement composé de «priorités» et non pas de décisions fermes. La législature finit en 2016, une marge de manœuvre doit être laissée à la prochaine Municipalité. Ce préavis devrait passer devant le Conseil communal en juin.

Créé: 15.01.2015, 22h20

Infobox

Musiques actuelles Dans le sillage du festival Label Suisse et du dynamisme des salles de concert Les Docks, du club rock Le Romandie ou de la scène du Bourg, Lausanne veut développer un pôle de création musicale, avec des espaces et des studios dédiés à l’expérimentation pour artistes, une ruche d’entreprises actives dans le domaine de la promotion et de la gestion de carrière, et un bureau de conseil.

Cinéma La rénovation du cinéma Capitole pourrait être lancée d’ici juin 2016. Pour le financement, des discussions sont en cours avec le Canton et la Confédération. Sous l’égide de la Cinémathèque, le cinéma proposera un espace d’exposition, une librairie et une salle obscure plus petite que l’actuelle. Les festivals lausannois dédiés au septième art verront, quant à eux, leurs subventions augmenter.

Musées et théâtres Outre le développement, en partenariat avec le Canton, du projet de Pôle muséal, et après avoir assuré les agrandissements du Théâtre Arsenic, de l’Opéra, du Musée romain et celui du Musée historique, la Ville va s’attaquer à la rénovation du Théâtre de Vidy et à celle de la Collection de l’art brut, avant la réalisation de la Maison du livre, et faire des travaux à la Fondation de l’Hermitage et au Petit Théâtre.

Arts plastiques Avec le Pôle muséal prévu à la gare, Lausanne va renforcer l’aide fournie aux plasticiens (création d’ateliers, signature d’un contrat de confiance) et aux espaces d’art indépendants. Les designers seront désormais également soutenus. La composition de la commission en charge du Fonds des arts plastiques est revue. Son budget est à la hausse et la mise en valeur des 1700 œuvres devient prioritaire.

Articles en relation

Faut-il promouvoir la «culture alternative»?

L'invité Olivier Delacrétaz, président de la Ligue vaudoise et éditorialiste à La Nation, évoque le soutien lausannois à l'espace autogéré ce César-Roux. Plus...

«Vidy est un lieu de débat»

Théâtre Le style de Vincent Baudriller peut déranger, mais il vise un sang neuf. Bilan et suite du menu. Plus...

Le Bellevaux s’offre un lifting dans l’art et essai

Lausanne Après travaux, la salle lausannoise légendaire se relance et se diversifie. Etat des lieux avant l’ouverture. Plus...

«L’Art Brut dans le monde», dernière expo de Lucienne Peiry

Lausanne De la Balinaise Ni Tanjung à l'Allemand Gustave Mesmer, la dernière sélection de Lucienne Peiry est à voir du 6 juin au 2 novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.