Le Crochetan fixe des rendez-vous créatifs pour son quart de siècle

ThéâtreLes têtes d’affiche comme les Romands vont se succéder sur la scène montheysanne

Victoria Chaplin fait partie des têtes d’affiche.

Victoria Chaplin fait partie des têtes d’affiche. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On le savait très inspiré pour l’élaboration de ses saisons. Avec son affiche 2014-2015, Lorenzo Malaguerra prouve une nouvelle fois ses talents de programmateur, mais également de rassembleur. Afin d’ouvrir les portes de son institution au plus grand nombre, il innove en proposant un prix des places unique à 40fr. pour tous les spectacles.

«Le Crochetan se profile comme une institution tournée vers son public et préoccupée par son renouvellement», confirme le directeur, qui tient à défendre un théâtre populaire. «Le système de tarifs datant de vingt ans était devenu compliqué.» L’offre «20 ans 100 francs» est maintenue, et un nouvel abonnement général à 500 francs est proposé. «En n’ayant plus qu’un seul tarif, nous signifions que tous nos spectacles se valent et méritent d’être vus.»

Pour cette saison anniversaire, celle des 25 ans de la scène montheysanne, Lorenzo Malaguerra plébiscite des noms reconnus – Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thiérrée avec Le Cirque Invisible (3-4 fév.) ou Daniele Finzi Pasca avec le prometteur Bianco su Bianco (21-23 oct.) –, tout en favorisant les productions romandes. «Nous avons de nombreux artistes qui n’ont plus rien à envier aux Français ou aux Belges. Dans le sillage de pionniers, comme Omar Porras, on a assisté au développement d’une vraie et solide scène artistique romande.» Mathieu Bertholet – en résidence au Crochetan pour trois ans –, François Marin, Valentin Rossier, Gianni Schneider ou Robert Sandoz ont ainsi rendez-vous à Monthey.

«Ces prochaines années, j’ai envie d’accentuer notre participation à la création, pour ne plus être qu’un théâtre d’accueil. Bénéficier d’une salle de répétition, à l’Hôpital de Malévoz, nous le permet.» Et s’il y a un spectacle de théâtre à ne pas manquer, c’est Les Bonnes, de Jean Genet (6-8 mai). «C’est un bijou de spectacle, extrêmement rock, promet Lorenzo Malaguerra. Le metteur en scène David Fauvel propose une version très éclectique de ce texte, porté par deux comédiennes exceptionnelles.» Autres coups de cœur du programmateur: La face cachée de la lune (12 mars), une reprise «extrêmement spectaculaire» de l’album de Pink Floyd The Dark Side of The Moon et Distancia, la trilogie de danse contemporaine de la Compagnie Alias (5-7 nov.) Côté humour, c’est à Karim Slama, Yann Lambiel et Joseph Gorgoni que reviendra la mission de divertir les spectateurs. Les mélomanes devraient également trouver leur compte, dès septembre: Maxime Le Forestier, Marianne Faithfull, Jean-Louis Murat et Jay-Jay Johanson se relaieront avec les soirées classiques emmenées par l’Orchestre de chambre du Valais, la pianiste Béatrice Berrut ou le trio Nota Bene. «Si je devais résumer ma saison en trois mots? conclut Lorenzo Malaguerra, éclectique, créative et festive.»

Monthey, Théâtre du Crochetan Rens.: 024 475 79 09 www.crochetan.ch (24 heures)

Créé: 07.08.2014, 14h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.