La Croix-Rouge s’affiche

Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (MICR)Le MICR a tiré de ses collections 241 placards annonçant ses actions humanitaires, sanitaires et environnementales.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment inciter les gens à donner leur sang ou leur argent pour sauver des vies? À manger sainement, soigner leurs dents, se protéger du sida? À s’engager sur le terrain des épidémies ou des conflits? Par des affiches, pardi! Percutantes, colorées, elles délivrent partout en quelques mots, quelques traits des messages complexes. Le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (MICR) en abrite 10 500 dans ses collections et à l’occasion des 100 ans de la Fédération, en expose 241 provenant de tous les continents, de 1866 à nos jours.

«Arrêt sur affiches» propose au visiteur un cheminement qui lui permet de feuilleter le catalogue des missions de toutes les institutions regroupées sous le fanion blanc à croix rouge, qu’elles soient humanitaires, sanitaires ou environnementales. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, rappelons-le, comprend le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et 186 Sociétés nationales. 150 sont citées ici. «Après des accrochages aux thématiques très lourdes comme le sida, la migration ou la prison, nous avions envie de nous centrer sur l’amélioration du quotidien des gens», commente Sandra Sunier, cheffe de projet expositions et publications au MICR.

#NotATarget

L’exposition se divise en huit sections: l’autopromotion du Mouvement, la collecte de fonds, le recrutement de volontaires, le don du sang, la promotion d’une bonne hygiène de vie, la prévention des maladies, la formation aux premiers secours et enfin, la protection de la dignité humaine. L’accrochage se clôt sur ce thème, le plus actuel, le plus préoccupant peut-être. Pour l’illustrer, un immense patchwork de clichés des délégués œuvrant sur le terrain, tous estampillés Croix-Rouge. Loin d’être protégés par l’emblème, ils sont au contraire pris pour cible à cause de lui. D’où le slogan #NotATarget (#Pas une cible) en noir et blanc sur fond écarlate qui barre ce placard de 2017.

Il est le plus récent. Si l’on remonte dans le temps jusqu’en 1866, on identifie la première campagne de promotion en faveur de la «Société de secours aux blessés militaires des armées de terre & de mer», un texte sobre qui joue du corps de différentes typographies en noir sur fond vert pâle. «Nous souhaitions montrer plusieurs époques, des activités variées et des affiches qui ont été produites dans divers pays», souligne Catherine Burer, cheffe de projet collections. On n’encourage pas de la même manière une population turque de 1954 à offrir de l’argent pour acheter des tentes et une famille australienne à élever des chèvres qui «donnent du lait pour les enfants, du beurre pour maman, de la viande pour papa et apportent santé et vigueur à toute la famille».

L’iconographie est le reflet de son temps, mais aussi d’une idéologie. Ainsi deux images révélatrices de l’apartheid montrent l’une un enfant noir se lavant dans un baquet en zinc, l’autre une fillette blanche dans une salle de bains aux catelles pimpantes.

«Patrimoine d’actualité»

L’expographie est le fait du Studio Anaïde Gregory, qui signe ici par une réussite sa première intervention dans un musée. Les affiches sont accrochées sur des panneaux de plexiglas et des cimaises de bois clair et brut. Ces squelettes aériens et minimalistes laissent le regard libre pour leur contenu. Des filins se terminant par des poids de béton relient les œuvres à la terre.

«Le patrimoine est toujours d’actualité», relève Pascal Hufschmid. Même s’il n’a pas lui-même programmé «Arrêt sur affiches», le nouveau directeur du MICR s’y reconnaît pleinement: «En venant à vélo ce matin, j’ai vu 34 affiches sur mon chemin. À l’heure d’Instagram et du numérique, c’est incroyable! Leur impact visuel reste extrêmement fort.»

S’il n’est pas le catalogue de l’exposition, l’ouvrage «Affiches», paru ce printemps, met en valeur 256 placards tirés des collections du MICR. Il complète et prolonge l’accrochage temporaire.

Créé: 12.10.2019, 20h55

Info pratiques

«Arrêt sur affiches»

au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Avenue de la Paix 17, Genève

Jusqu’au 26 janvier 2020.

«Affiches. Collection du Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge», SilvanaEditoriale, 176 p. En vente à la boutique du MICR.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.