Passer au contenu principal

La culture événementielle s’impose dans les théâtres

Formules ciblées, offres inédites... Face à l’inflation du nombre de manifestations culturelles, les institutions rivalisent d’imagination pour conquérir leurs spectateurs.

A côté d’un travail de fond réalisé autour de la ligne artistique, le directeur Vincent Baudriller travaille à améliorer l’attractivité du théâtre de Vidy avec des événements culturels ou festifs qui, à côté des habitués, attirent un nouveau public au bord du lac.
A côté d’un travail de fond réalisé autour de la ligne artistique, le directeur Vincent Baudriller travaille à améliorer l’attractivité du théâtre de Vidy avec des événements culturels ou festifs qui, à côté des habitués, attirent un nouveau public au bord du lac.
Samuel Rubio

Expositions de photographie sur les cimes, spectacle pyrotechnique dans une gravière, concerts electro au bord de l’eau, théâtre, humour, musique classique, rock, jazz… Ces vingt dernières années, l’offre culturelle a littéralement explosé. Dans les centres urbains, mais aussi du côté des places villageoises. A tel point que, aujourd’hui, le public ne sait plus où donner du porte-monnaie. «Dès la fin du printemps, il y a une concurrence invraisemblable, observe Michel Caspary, directeur du Théâtre du Jorat. Pour la première fois, je ressens une nette baisse de fréquentation et il m’est impossible d’affronter les mastodontes qui se dressent face à ma programmation.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.