Passer au contenu principal

«Quand la culture ne se renouvelle pas, elle meurt»

Grégoire Junod, syndic, lève un voile sur les ambitions culturelles de la capitale vaudoise d'ici 2021. Interview.

Grégoire Junod, féru de théâtre mais curieux de tout, livre les grandes lignes de sa politique culturelle.
Grégoire Junod, féru de théâtre mais curieux de tout, livre les grandes lignes de sa politique culturelle.
Odile Meylan

Un syndic féru de culture et un nouveau chef de service bientôt en fonction. Les milieux artistiques lausannois sont en ébullition. Impatients, surtout, de connaître les ambitions du tandem fraîchement renouvelé à la tête d’un domaine dans lequel la capitale vaudoise investit près de 70 millions de francs par année (archives et bibliothèques comprises). Alors que la Municipalité devrait dévoiler son programme de législature d’ici quelques jours, Grégoire Junod nous livre les grandes lignes de la politique qu’il défendra dans les années à venir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.