Rock’oz Arènes joue son avenir sur une platine de DJ

FestivalLe rendez-vous d’Avenches fait le pari d’un week-end 100% electro. Une façon très prudente de se singulariser dans un marché ultraconcurrentiel.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bienvenue à «Techn’oz Arènes». Le contenu de la 28e édition a été dévoilé presque dans son ensemble, hier, surlignant une «cuvée exceptionnelle» par l’annonce d’un week-end totalement dévolu aux DJ, branchés electro house (vendredi 16 août) et techno (samedi) au sein des arènes d’Avenches. De son ADN à guitares, Rock Oz’conserve une première soirée, mercredi 14 août, toute dédiée aux grosses (et onéreuses) légendes germaniques du hard rock à slow, Scorpions. Le jeudi se veut familial et chanson, avec Bénabar, Christophe Maé et Boulevard des Airs. Dimanche, après avoir testé des humoristes, s’essaye à une journée world (dès 16h), avec le barde breton Alan Stivell et la folk viking des norvégiens Wardruna. De nombreux artistes suisses, de bonne tenue, viennent saupoudrer la Scène du Casino.

Une révolution, alors? Une réaction, plutôt. En annonçant la mue des arènes en piste de danse géante (sans donner encore le menu du samedi), le festival espère faire coup double avec sa traditionnelle soirée electro du vendredi, laquelle afficha le plus gros score de sa précédente édition: un sold out de 8000 danseurs payants. Et mise à fond sur un positionnement capable d’endiguer le tassement de sa fréquentation, handicapée par la nouvelle concurrence de l’Estivale d’Estavayer, qui se tiendra fin juillet à moins de 20 km de ses vénérables pierres.

Avec 31 000 spectateurs en 2018, Rock Oz’est loin des 45 000 visiteurs de 2015, son record. Il affiche toutefois un budget maîtrisé de 3,8 millions de francs pour cinq soirs, contre 3,5 l’an dernier et quatre soirs. «Les DJ’s ne sont pas moins chers que les vedettes du live», calcule pourtant Valentine Jaquier, parmi les responsables de la programmation. Ils sont en tout cas plus «bankable» que les stars du rap, que le festival abandonne à Estavayer par forfait, après avoir essuyé un méchant revers en 2018 avec son unique soirée hip-hop — décidément pas son ADN.

Au niveau interne, les changements annoncés au terme de l’édition précédente par sa directrice historique Charlotte Carrel (qui n’a pas souhaité répondre à nos questions) se précisent. Le directeur opérationnel, qui n’a pas encore été engagé, pourrait s’appeler Nicolas Simond, qui travailla pour les events de Heineken et aide «en électron libre» à l’organisation de la nouvelle cuvée. Autre nouveau venu: Parshuram Iyer, président de la Fondation Rock Oz’Arènes, «ami du festival» et banquier privé zurichois, qui apporte «son soutien à l’équipe en place» et une aide financière au montant non communiqué.

Créé: 13.03.2019, 18h55

Le programme

Mercredi 14 août Scorpions, The New Roses, Andrea Bignasca, The Rambling Wheels, Velvet Two Stripes

Jeudi 15 Christophe Maé, Bénabar, Boulevard des Airs, Carrousel, Šuma Covjek, The Two, Manu Lanvin

Vendredi 16 Don Diablo, Kungs, Feder, Coone, Headhunterz, Brooks, Maurice West, Jerry Joxx, silent party

Samedi 17 Pas encore annoncé

Dimanche 18 Alan Stivell, Wardruna Skàld, The O’Reillys and The Paddyhats, Saint City Orchestra, Tortilla Flat

www.rockozarenes.com

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.