À l’Esprit Frappeur, Yvette Théraulaz fait sa Barbara

SpectacleJeudi soir et vendredi, la comédienne rend un hommage tout en chansons d’amour à la disparue

Sur le piano de Lee Maddeford (littéralement), Yvette Théraulaz dit son amour à Barbara.

Sur le piano de Lee Maddeford (littéralement), Yvette Théraulaz dit son amour à Barbara. Image: MAURIZIO GIULIANI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle l’avoue tout net: elle n’osait pas y toucher. Barbara, pour Yvette Théraulaz, avait tout d’une gageure sacrée. Et comment aborder sous un angle neuf celle qui a inspiré tant d’hommages? Les 20 ans de sa disparition ont placé l’année 2017 sous le signe de l’interprète de L’aigle noir, entre sorties de disques, biopics cinématographiques, et même Gérard Depardieu reprenant le micro pour chanter la mystérieuse dame sur les planches parisiennes.

Mais l’année 2017 fut aussi celle des 67 ans d’Yvette Théraulaz, l’âge qu’avait Barbara à sa mort. «Ce fut un déclic personnel, un petit lien. Je me suis lancée.» Le résultat s’intitule Ma Barbara, où la voix rencontre le geste, la chanson la comédie. Et où la Vaudoise tente de «tricoter son intimité à la sienne» en un florilège de dix-sept morceaux tissés d’un même fil rouge, celui de l’amour. «Vous me direz que toutes ses chansons sont des chansons d’amour – l’amour des hommes, des enfants, de l’humain en général.» Dans une mise en scène de Philippe Morand et une dramaturgie de Stefania Pinnelli, accompagnée du seul piano de Lee Maddeford, Yvette Théraulaz rencontre cette «amoureuse éperdue, folle» que fut Barbara, avec une grande passion mais également – elle le confesse – une pointe d’envie. «Je suis aussi une grande amoureuse, mais j’ai été plus sage dans ma vie. J’aurais peut-être dû me laisser aller un peu plus, comme elle.» À découvrir aussi à Lausanne (2.21) en février prochain. François Barras


Lutry, Esprit Frappeur Je 16, ve 17 nov. (20 h) Rés.: 021 793 12 01 www.espritfrappeur.ch (24 heures)

Créé: 16.11.2017, 10h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...